•  

     La PMA,la procréation médicalement assistée est un  euphémisme pour désigner en réalité l'insémination artificielle.L'insémination artificielle est utilisée depuis bien des lustres dans la paysannerie pour les vaches et les truies.Mais il fallait aller plus loin,l'homme se prenant pour dieu le père,il peut trafiquer les embryons,modifier les gènes,faire des clônes humains et même faire des hybrides entre les animaux et les humains.Jusqu'où ira la folie des scientifiques ?

     

    Quand le sperme ne vient pas du mari,la PMA est un adultère.Quand une lesbienne qui n'aime pas les hommes et se masturbe avec une autre femme et veut un enfant,celà ressort de la psychiatrie.Où est le souci de l'intérêt de l'enfant? 

    Quand un gay qui n'aime pas les femmes et pratique la sodomie avec un autre homme,veut un enfant,il envisage d'utiliser la GPA ou gestation pour autrui avec une mère porteuse,la réduisant ainsi en esclavage.Où est l'intérêt de l'enfant ? Où est l'amour relationnel ?

    Dans le cas de la PMA,l'enfant traumatisé recherchera toute sa vie son père biologique,qui comme un taureau peut inséminer des milliers de femmes.C'est de la polygamie animale.

    Les francs maçons avec leur mariage gay sont à l'origine de ce désastre humanitaire.C'est le franc maçon et maire de Bègles en Gironde, Noël Mamère qui le premier et en toute illégalité a célébré le premier mariage gay.

    Puis c'est Madame Taubira ,une franc maçonne qui est à l'origine du mariage lesbiano-sodomite dit mariage pour tous.

    Mais on n'enfreint pas impunément les lois édictées par le Créateur.Comme l'indique un  article sur l'encyclopédie Wikipédia,le Sida est apparu à San Francisco,chez 5 homosexuels,puis s'est répandu uniquement chez les homosexuels.Comme l'expliquent les savants c'est dans l'anus que prospère le virus.

    En voulant rivaliser et dépasser Dieu,les fils de la lumière comme ils s'appellent sont en réalité les fils des ténèbres,en faisant du développement de l'intellect la fin ultime de l'homme.La Vérité repose dans la loi de justice vérité inscrite dans le coeur et non dans les fantasmes de l'infra conscient.

    =====================================

    Ci- après,un aperçu de la société orgueilleuse maçonnique au sujet de la GPA pour toutes, publié par le site skanderbergblog

    Francs-Maçons, breloques et PMA

     

    Résultat de recherche d'images pour "grand orient de france"

    Vous les avez vus sur la photo, ces messieurs aux mines patibulaires ? Ce sont des pontes du Grand-Orient de France, Sérénissime (sic) Grand-Maître en tête (le premier en commençant par la droite). Ils défilent pour défendre la procréation médicalement assistée, comme si cette dernière nécessitait des breloques et des oripeaux pour être prônée. Le ridicule et l’histrionisme ne tuent pas. Dommage !
    C’est Casanova qui, passant par Lyon, est reçu dans ce qu’il appelle : « les bagatelles de la franc-maçonnerie ».
    Cette société, ô combien anglaise dans sa forme et son esprit, fête cette année son trois centième anniversaire. Les Français du Grand Orient de France et leurs vassaux des autres Obédiences y vont aussi de leur couplet, ce qui est pour le moins singulier de la part de pseudos francs-maçons que ne reconnaît pas la Grande Loge Unie d’Angleterre, autorité suprême qui a posé une fois pour toutes les critères de reconnaissance entre maçons, critères auxquels ne réponde aucune obédience française. *
    En France, sauf exception, les maçons sont auto-proclamés et ne constituent de facto qu’un groupe de pression politique prônant les « valeurs républicaines », les « droits de l’homme , de la femme, des invertis et des poissons rouges », bref un tas de billevesées dont d’autres s’occupent et cent fois mieux.
    La franc-maçonnerie, pour reprendre le mot de Joseph de Maistre qui en fut, est une « société de plaisir », elle se situe dans la ligne droite de l’occultisme qui fait peur aux dames et fait croire aux messieurs qu’ils sont de grands mages, gardiens de la voûte sacrée de l’arche royale et autres « bagatelles » de cet acabit. Dès le XVIIIe siècle elle cultivât en France un anti-cléricalisme viscéral et fanatique qui valut à ses membres
    l’ excommunication.
    Aujourd’hui, elle vit sur ses acquis. Si elle est toujours très prisée au Royaume Uni, elle vieillit, accuse son âge et se sclérose.
    En France, rappelons-le, elle n’est qu’un aréopage de messieurs et de dames qui s’imaginent en cerbères de l’héritage de la Révolution et sa Terreur. Prétention ridicule s’il en est !
    Le président de la république française a donc adressé ses vœux à ses messieurs-dames aux gants pas toujours propres. Il se fiche pas mal de leur soutien, de leur sympathie ou de leur critique, il sait que les véritables sociétés secrètes, celles qui comptent, sont mobiles ; un jour dans les locaux d’une banque privée, l’autre dans un palace, pas besoin de mettre un cache- sexe et s’affubler de pentagrammes, les comptes en banque et la puissance politique suffisent.
    Rassurez-vous, mesdames-messieurs, de la franc-maçonnerie notre président Macron n’en est pas. Il n’a pas de temps à perdre en bagatelles, il préfère de loin les rencontres de type Bilderberg-Davos et autres cercles de gens très au parfum qui se reconnaissent aussi par signes et attouchements. Un peu comme l’étrange pyramide qu’il esquissait le soir de sa victoire électorale.
    Le jour où régnera la pleine lumière sur ce que font et disent nos dirigeants n’est pas encore arrivé. Inutile de compter sur les francs-maçons et leurs imitateurs ; leurs petits secrets de Grands Initiés, Hiérophantes du Tabernacle ou chevaliers d’ Heredom de Kilwinning, ils les gardent pour eux !
    Qu’ils se fassent plaisir !

    (Source:skanderbergblog)


  •  

     

    Georges Clemenceau fut d'abord médecin comme son père. Il était titulaire d'une thèse de doctorat soutenue en 1865, intitulée De la génération des éléments atomiques.

    Après avoir séjourné plusieurs années en Angleterre, où il fréquenta Stuart Mill et Herbert Spencer, et aux États-Unis, il se trouvait à Paris lors de la chute du second Empire et participa, le 4 septembre 1870, à la proclamation de la République à l'Hôtel de Ville. Arago  (franc maçon)le désigna alors comme maire de Montmartre,succédant à un autre franc maçon.

     

    En 1876, il fut élu député de la Seine et prit la tête des radicaux (Le parti radical est le nid initial de la franc maçonnerie)qui siégeaient à l'extrême gauche de la Chambre. Il acquit rapidement une réputation de tombeur de ministères et combattit avec vigueur la politique coloniale de Jules Ferry. D'abord favorable à Boulanger, il s'en détacha dès que ce dernier devint suspect de césarisme.

     

    Pour défendre le régime contre le pouvoir personnel, il participa à la création de la ''Société des Droits de l'Homme et du Citoyen'' , avec Jules Joffrin.

    Ses prises de position en matière de politique sociale et sa forte personnalité lui valurent de nombreux ennemis qui se liguèrent contre lui lors du scandale de Panama, dans lequel il se trouvait indirectement impliqué, à cause de sa longue amitié avec Cornelius Herz qui avait longtemps financé son journal, et qui se retrouvait accusé d'avoir acheté plus de 100 députés pour faire voter un emprunt d'État destiné à financer la Compagnie du Canal de Suez. Il lui en coûta un échec aux législatives de 1893.

     

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cornelius_Herz

     

    Il consacra les neuf ans qui suivirent, et où il demeura éloigné de la scène politique, au journalisme, d'abord à La Justice, qu'il avait fondé avec Camille Pelletan, puis à L'Aurore, où il devint éditorialiste en 1897, et dont les colonnes lui servirent à défendre Dreyfus, notamment en publiant le célèbre « J'accuse » d Émile Zola. 

    C'est dans le salon de Sophie Szeps, la femme juive de son frère cadet Paul Clémenceau, que réunissait le cercle de tous les soutiens de Dreyfus: Émile Zola, le capitaine Georges Picquart, Marcel Proust, etc. Celle-ci était la fille Moritz Szeps, un journaliste et militant juif socialiste établi à Vienne, ennemi de l'Empereur d'Autriche, qui accueillait Clémenceau lors de ses fréquents séjours en Autriche.

     

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Moriz_Szeps

     

    Son engagement dans l'Affaire devait lui gagner l'appui du parti juif et marquer son retour en politique.

     

    Élu sénateur du Var en 1902, il entre au gouvernement en 1906 comme ministre de l'Intérieur, puis, en octobre de la même année, accède à la Présidence du Conseil. Jusqu' en juillet 1909, il dirige l'un des plus longs ministères de la IIIe République, marqué particulièrement par la manière sanglante dont fut réprimée la révolte des viticulteurs du Midi.Il fusilla aussi les mineurs grévistes de Carmaux.

     

    La guerre de 1914 se prolongeant, son bellicisme et sa poigne lui valurent d'être appelé le 15 novembre 1917 par le président Poincaré pour constituer le gouvernement. Georges Mandel compose son cabinet en moins de 24 heures: Louis Nail, député du Morbihan, est nommé ministre de la justice, avec pour adjoint un inconnu, Edouard Ignace, sous-secrétaire d'État à la Justice militaire qui est chargé de traquer les défaitistes et de faire les arrestations nécessaires. C'est lui qui fit exécuter Mata-Hari, arrêter et juger MM. Caillaux, Malvy, Paul Meunier, fusiller de nombreux soldats qui se rebellaient contre l'enfer des tranchées, fit condamner le journal ''Le Bonnet rouge''.Les pauvres soldats qui reculaient lors des assauts du casse pipe,par des ordres imbéciles,étaient immédiatement fusillés.

     

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Édouard_Ignace

     

    Une très grande dureté dans la répression pour ce diabolique de l'enfer.

    Principal négociateur du Traité de Versailles, où il subit l'influence américaine, il se présenta en janvier 1920 à la présidence de la République. Son échec marqua son retrait définitif de la vie politique. Il devait consacrer les années qui lui restaient à vivre à écrire (Démosthène en 1925, Aux sources de la pensée vive en 1926, Claude Monet et les Nymphéas en 1928) et à voyager.

    Trois jours à peine après la signature de l'armistice, le 21 novembre 1918, les 23 académiciens siégeant l'élurent à l'unanimité, au fauteuil d'Émile Faguet, comme ils venaient de le faire pour le maréchal Foch(franc maçon lui aussi). Pas plus que le maréchal Foch qui partageait avec lui cet honneur, Clemenceau n'avait été candidat ni effectué les rituelles visites de présentation. Le Président du Conseil ne se montra d ailleurs guère enchanté de son nouveau statut et pas une seule fois il ne vint siéger sous la coupole, où il redoutait disait-on d'être reçu par son ennemi intime, Raymond Poincaré.

    http://www.academie-francaise.fr/immortels/index.html

     

    ---------------------------------------------------------------------------

     

    Le personnage de Georges Clemenceau, pour ceux qui croiraient que ce n' est que le nom d un porte-avion rouillé, doit faire l ' objet d un rappel. Celui que les manuels d Histoire présentent avec sympathie comme le « Père de la Victoire » mérite d être connu au-delà des louanges qu 'en fait l Education Nationale. L'histoire officielle ne révèle pas des aspects moins avouables :

    Franc-maçon (Sylvain Durand proteste : "ce qui à été n'a jamais été prouvé d'une part et a même été démenti depuis"), anticlérical acharné, Clemenceau a été l'un des combattants les plus farouches du catholicisme en France.

    L'ironie du sort a fait que la fille de cet anti-chrétien primaire est devenue religieuse : le pauvre vieux a bien failli en passer l'arme à gauche. Bien lui en aurait pris !

     

    Après avoir été l'ennemi de la France, Clemenceau a surtout été l'ennemi de l' Europe. 

    La Première Guerre Mondiale, voulue par les panslaves russes qui ont organisé le traquenard de Sarajevo qui était-lui-même approuvé par la France dans le but d 'obtenir sa revanche sur l'Allemagne, avait parmi ses partisans Georges Clemenceau.

     

    Cela était aussi l'occasion de liquider l'Empire catholique Austro-Hongrois, qui restera l'une des cibles privilégiées de Clemenceau.

    En 1917, avec l'accession de Charles 1er à la tête de l'Empire austro-hongrois, des possibilités réelles existaient et des pourparlers furent entamés entre la France et l'Autriche-Hongrie. Clemenceau, devenu Président du Conseil entre temps, au mépris des engagements pris par Briand, révéla le contenu secret de ces pourparlers, torpillant ainsi les possibilités de paix. 

    Avec une paix en 1917, des centaines de milliers de morts et de blessés européens étaient épargnés, c'est la Révolution bolchevique qui était évitée, de même que l'intervention américaine, la puissance européenne sauvegardée : on croirait rêver 

     

    Au terme de la Première Guerre Mondiale, une catastrophe européenne aussi bien pour les vaincus que pour les « vainqueurs », quelle paix allait succéder à cette effroyable guerre ? Une paix intelligente posant les bases d'une Europe réconciliée après la boucherie de 4 ans ? Hélas non.

     

    Sur décision de Clemenceau qui souhaitait écarter le Président Poincaré des négociations, l'anglais fut proclamée langue officielle des négociations de paix (l épouse de Clemenceau étant américaine, celui-ci maîtrisait l'anglais, ce qui n était pas le cas de Poincaré). C'est depuis ce temps que le français a perdu son rang de première langue diplomatique mondiale.

    Les mains libres pour décider du sort de l'Europe, la politique de Clemenceau, qui a dicté les Traités signés en 1919 et 1920, sera désastreuse. 

    Au mépris le plus complet du droit des nationalités, des peuples sont écartelés, notamment le peuple Hongrois qui perd 70% de son territoire et voit plusieurs millions de Hongrois éparpillés entre de nouveaux Etats fantoches bâtis sur les ruines de l'Autriche-Hongrie. Le peuple allemand va lui aussi « déguster » Dans le même temps verront le jour des Etats maçonniques et multi-ethniques, la Yougoslavie et la Tchécoslovaquie, qui ne seront pas d un grand respect de leurs minorités (le pire cas, et souvent méconnu, est probablement celui des bulgares de Macédoine) et dont l existence n avait que pour but d empêcher la renaissance de la puissance austro-hongroise, décidément hideuse à l esprit de Clemenceau, puisque catholique.

    L'Europe issue de Versailles est complètement défigurée et déséquilibrée. Elle est à peu de choses près l'Europe d'aujourd hui, dont les conflits de nationalités (surtout en Europe centrale) continuent d'être les poisons entre les peuples, conséquence directe de l'après-première-guerre que 50 ans de communisme n'ont fait que mettre en parenthèses.

    (trouvé sur le net / Apollon) 

    Contrairement à la plupart de nos actuels dirigeants, c'était un homme d'esprit : La France est un pays extrêmement fertile. On y plante des fonctionnaires, il y pousse des impôts, ou encore, Les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque : les plus hauts placés sont ceux qui servent le moins."...(Promethée)

     

    Georges Clemenceau fut externe des hôpitaux de Paris et admis comme interne provisoire mais ne put obtenir l'internat, comme Léon Daudet plus tard...(Promethée)

     

    (Source:Généanet,avec quelques ajouts de notre blog)


  •  

     

     

     

     

     

     Dans son premier discours, le nouveau préfet de police franc-maçon de Paris Didier Lallemant cite l’exemple de Clemenceau faisant tirer sur les ouvriers Une tête de premier de la classe qui cache un fanatisme républicain et maçonnique prêt à tout. Didier Lallement est le nouveau préfet de police de Paris. Il est franc-maçon (comme le rappelle Le Point) ce qui est normal avec ce régime, que Lallement défendra au prix du sang comme il le dit lui-même. Il a été mis là pour ça, car la République a peur : aujourd’hui des Gilets jaunes, demain d’autres révoltes sociales, antifiscales ou patriotiques. « La répression s’annonce féroce. C’est ce que l’on peut conclure de la référence du nouveau préfet de police de Paris, citant explicitement le recours à la fusillade de Clemenceau contre les ouvriers. Discours de prise de fonction de Didier #Lallement «La main de Clémenceau n’a jamais tremblée quand il s’agissait de défendre la France» « protéger les manifestations c’est briser l’émeute» «je vous demande l’impunité zéro» pic.twitter.com/pI56AvIVk1 — Alexis Poulin (@Poulin2012) 21 mars 2019 Lors de la grève de Draveil-Villeneuve-Saint-Georges, Clemenceau, ministre de l’Intérieur, fit abattre 4 ouvriers par la troupe et blesser 200 autres travailleurs. »

    (Source:http://www.contre-info.com )

     

    ======================================

    Le gouvernement Français qui a déclaré la guerre en 1914,devenant une guerre mondiale était composé exclusivement de francs maçons .Cette boucherie universelle utilisant les ouvriers et paysans comme chair à canon a été pilotée par toute une brochette de francs maçons dont Joffre et Clemenceau qui fut président du conseil de 1917 à 1920.

     

    ======================================


  •  

     

     

     

     

    À Tarbes, des Gilets jaunes saccagent le temple des Francs-Maçons

    "La dépêche du Midi"

     

    Publié le 10/03/2019 à 10:30 , mis à jour à 18:29

       

    Gilets jaunes, Faits divers, Tarbes.Dans la nuit de Samedi à Dimanche,les gilets jaunes ont dégradé le temple maçonnique de TARBES.Ils ont notamment dérobé des épées et cassé du mobilier. 

    La manifestation nocturne de l'acte XVII des Gilets jaunes tarbais s’était pourtant déroulée dans un calme relatif. Mais, au fil des heures de kilomètres dans les rues de Tarbes, la mobilisation nocturne des Gilets jaunes a soudain dérapé. Aux alentours de minuit, alors qu’il ne restait qu’une petite centaine de manifestants dans le centre-ville, une voix s’est élevée : « on va à la gendarmerie et chez les Francs-Maçons! ».

    Les forces de l'ordre sont intervenues rapidement. - PHOTO DDM LAURENT DARD

    Malgré la surprise d’une partie des manifestants, tous ont pris la direction de la rue Massey pour dévier ensuite rue Dalloz ou l’un d’entre eux, revêtu d'un gilet jaune et masque sur le visage, a commencé à s’en prendre à l’interphone qu’il a arraché. Il a ensuite saccagé la boîte aux lettres et tiré violemment sur le portail de la loge Maçonnique du Grand Orient de France. Immédiatement, d’autres se joints à lui, des dizaines de galets stockés dans les poches latérales de leur pantalon, et se sont mis à caillasser la façade pour, visiblement, atteindre les fenêtres et briser des vitres. A ce moment là, seule une petite centaine de manifestants était regroupée quand l’homme masqué a décidé d’escalader la grille et de passer à l’intérieur du bâtiment. Une fois de l’autre côté, il a ouvert le portail et une douzaine d’autres Gilets jaunes sont entrés dans un fracas de verre brisé et de porte défoncée. Il n’aura pas fallu 3 minutes pour qu’ils battent en retraite, alertés par une lumière au premier étage, qu’ils avaient pourtant eux-même allumée: « Attention il y a quelqu’un dedans, sortez! ». 

     

    De nombreux objets ont été détruits, d'autres renversés.

    De nombreux objets ont été détruits, d'autres renversés. 

    Objets cassés, meubles renversés

    Le meneur est ressorti avec quatre épées qu'il a posées sur les fenêtres de la banque de France toute proche.

     

    Un manifestant a volé quatre épées .

    Un manifestant a volé quatre épées.

    Alertés, les responsables se sont rendus sur place pour constater les dégâts avec la police. A l’intérieur, débris de verres, des meubles renversés, objets cassés, tordus... 

     

    « Je ne peux que dénoncer cette dégradation » a déploré le dirigeant des lieux, en constatant les dégâts. « On a déjà eu des jets de projectiles mais c’est la première fois que quelqu’un y rentre pour tout vandaliser. Il y a des dégâts matériels, du mobilier dégradé, des vitres cassées, la sonorisation arrachée, des vols, de la casse, des traces de peinture noire. Il nous faudra sécuriser de manière plus importante nos locaux ». Une plainte a été déposée et une enquête est en cours.

     

    (P.S.On peut bien se demander ce que font les épées dans un temple maçonnique ! Ils veulent tuer qui en duel ?

    Normalement en maçonnerie,on s'attendrait plus à des objets pacifiques,du ciment et des truelles !)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  •  

     

     

       

     Boulevard Voltaire

     

     

     

    Editoriaux - Politique - 3 janvier 2019

    Benalla : après les échanges téléphoniques, les francs-maçons et la Françafrique !

     

     

     

    Le feuilleton Macron & Benalla ? La nouvelle saison s’annonce chaude. L’Élysée assurait avoir rompu avec Alexandre Benalla ? Ce dernier prétend le contraire, mémoire de son téléphone portable à l’appui. Dernier rebondissement en date ? Emmanuel Macron admet, maintenant, avoir été en contact avec son homme de confiance, depuis sa disgrâce du 1er mai 2018. Mais deux fois, seulement, répondant ainsi de « façon laconique » à des textos « lunaires », car « inquiet de son état ». C’est un début.

     

    À en croire Le Canard enchaîné, le Président aurait aussi estimé : « Benalla essaie de monnayer une prétendue proximité avec moi et il trouve preneur auprès de réseaux que j’ai toujours combattus et qui m’attaquent sans limite. Benalla n’est que leur idiot utile. » Peut-être. Peut-être pas. Mais selon Le Parisien, Alexandre Benalla aurait encore échangé d’autres textos avec Brigitte Macron. Étaient-ils « lunaires », eux aussi ? Pour l’instant, et tel son époux, il n’y a pas si longtemps, la première dame dément. Pour mieux faire marche arrière, ensuite ?

     

    En attendant, il y en a encore d’autres qui font mine de ne plus le connaître, l’affreux Benalla : ses frères francs-maçons, qui l’ont suspendu à la fin du mois de juillet 2018. Membre de la Grande Loge nationale française, tendance plutôt conservatrice, au contraire du très « progressiste » Grand Orient, il planchait à la Loge des Chevaliers de l’Espérance. Comme quoi l’espoir peut faire vivre. Et Jean-Pierre Servel, grand maître de la GLNF, d’affirmer à un journaliste du Figaro : « Alexandre Benalla n’est pas venu souvent, deux ou trois fois peut-être. Moi-même, je ne l’ai jamais vu. » Extraordinaire, ce Benalla. On ne connaît que lui, mais personne ne le voit jamais. Et ce, malgré tous les efforts consentis afin de mieux s’assimiler à la société française : prénom chrétien pour faire plaisir à Éric Zemmour et adhésion chez les frangins pour faire plus républicain, ce n’est tout de même pas rien.

     

    En revanche, il y a un autre de ses amis qui, lui, semble bien le connaître pour l’avoir beaucoup vu ces temps derniers : le très sulfureux homme d’affaires franco-israélien Philippe Hababou Solomon, qui l’a introduit dans ces réseaux africains dont il a beaucoup été question ces temps derniers.

     

    Ainsi dans un entretien accordé le 30 décembre 2018 au journal Jeune Afrique précise-t-il : « Benalla est franc-maçon, comme Denis Sassou-Nguesso [président de la République du Congo, NDLR] : ça rapproche… […] Après notre rendez-vous d’affaires avec Idriss Déby Itno [président tchadien, NDLR], celui-ci a demandé à Benalla de rester un peu avec lui. Il lui a parlé de la percée russe en Afrique, notamment en Centrafrique, estimant que c’était le résultat de la non-politique de la France. En gros, tous ont exprimé leur regret de voir la France s’éloigner de l’Afrique. »

     

    Et Philippe Hababou Solomon de se montrer plus précis encore quant à la nature de ces reproches : « Ils ont le sentiment que Franck Paris, le “Monsieur Afrique” de l’Élysée, ne les aime pas et qu’il n’aime pas le continent en général. » Et ces fameux contacts de Benalla avec le Président français ? « Alexandre est toujours en contact avec certains jeunes conseillers d’Emmanuel Macron ; je pense d’ailleurs que c’est ce qui n’a pas plu à Franck Paris. C’est lui qui, en retour, a déclenché les hostilités et qui est le premier responsable de cette nouvelle affaire Benalla. »

     

     

    Jugée à ces nouvelles révélations, la thèse élyséenne de ces deux seuls textos « lunaires » paraît bien fragile. On dit souvent du pouvoir qu’il se défend mieux qu’il ne gouverne ; Emmanuel Macron ne semble guère exceller dans un domaine comme dans l’autre.






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires