•  

     

    Ext droite ENM

     

     

     

    Bordeaux : des militants d’extrême-droite brûlent un drapeau franc-maçon devant l’ENM

     

    C'est le 24/03/2013 que la franc maçonne  Christiane Taubira membre de la grande loge féminine de France  a fait voter  avec délectation jubilatoire la loi dite le "mariage pour tous" en réalité,selon la Bible,le mariage sodomite .

    Une loi réclamée à corps et a cri par le lobby gay qui sévit partout et surtout dans la franc maçonnerie

    Cette loi maçonnique, criminogène envers la famille a engendré ipso facto,au nom d'une fausse égalité maçonnique,la PMA et la GPA .C'est à dire des enfants qui ne connaîtront jamais leur père biologique.

    Toute la justice est gangrenée par la mafia maçonnique.Voici ci-après un  texte du magistrat Eric de Montgolfier

    ===================================

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Les magistrats francs-maçons devraient se dévoiler »

    Le procureur Eric de Montgolfier dénonce le secret de l’appartenance maçonnique et revient sur le code de déontologie publié jeudi.

     

    Par David Servenay

     

    Publié le 10 novembre 2016 à 11h48

       

    Eric de Montgolfier, à Nice, le 12 janvier 2005 (Eric Gaillard/Reuters). 

    Eric de Montgolfier, à Nice, le 12 janvier 2005 (Eric Gaillard/Reuters).

    Un code de déontologie des juges est publié ce jeudi aux éditions Dalloz. Ce texte, élaboré par le Conseil supérieur de la magistrature, doit servir de « guide » aux magistrats. Il pose, de manière implicite, la question de l’appartenance maçonnique, très répandue dans les milieux judiciaires.

     

     

    Le texte précise :

     

     

    « Le magistrat s’abstient de se soumettre à des obligations ou contraintes de nature à restreindre sa liberté de réflexion et d’action et de porter atteinte à son indépendance. »

    Eric de Montgolfier, procureur de la République à Nice depuis dix ans, combat depuis longtemps le secret de l’appartenance maçonnique. Pour les juges comme pour l’ensemble des fonctionnaires. Un débat qui, en France, reste entaché par la chasse aux franc-maçons pendant la période de l’occupation. Entretien.

     

    Que pensez-vous aujourd’hui des magistrats franc-maçons ?

     

    Mon point de vue s’est renforcé. Ce n’est pas l’appartenance maçonnique qui est gênante, mais son usage. Mais je mets sur le même plan l’appartenance à une Eglise, à une secte ou à une loge maçonnique. Ce qui me pose problème chez un maçon, c’est quand il ne se dévoile pas, car cela ouvre la possibilité à des opérations occultes. Cela vaut pour un magistrat comme pour un tas de gens.

     

    Vous seriez donc favorable à la création d’un registre des franc-maçons ?

     

    Nous avons aujourd’hui des annuaires, électroniques et sur papier. Rien n’empêcherait que l’appartenance maçonnique y figure... On met bien la Légion d’honneur et le mérite.

     

    Moi, je suis catholique. Quand je vais à la messe, ce n’est pas dans les catacombes. J’en informe les autres et cela me protège moi-même.

     

    A Nice, vous savez qui est franc-maçon dans votre tribunal ?

     

    Je le sais parfois, quand ils veulent bien me le dire. Le problème pour nous, magistrats, c’est que toutes nos décisions sont fragiles par la suspicion même qu’elles peuvent soulever, en raison de nos appartenances personnelles.

     

    Révéler sa propre appartenance maçonnique, ce n’est pas une atteinte à la liberté. Je ne comprends pas pourquoi on persiste à dissimuler ce genre de chose. Il ne faut pas fantasmer, nous ne sommes plus en 1940. Quand je vais à la Grande Loge de France, je sais qui est maçon.

     

    Vous êtes contre la maçonnerie ?

     

    Non, pour moi il y a d’un côté la vraie maçonnerie d’initiés, le fait de croire et de respecter les dogmes. Et puis il y a aussi la maçonnerie des dérives, des faux frères...

     

    Vous parlez de « dérives » ; certaines vous ont-elles particulièrement marqué ?

     

    Ici à Nice, je suis bien placé pour savoir qu’il y a des dérives. Regardez l’affaire Mouillot où un magistrat a fini devant le Conseil supérieur de la magistrature. Il faut relire la décision du CSM dans l’affaire Renard.

     

    Mais pour ce genre de dérives, il faut aussi des maçons chez les avocats, non ?

     

    Il y a sûrement plus de maçons chez les avocats que les magistrats, mais eux ne prennent pas de décisions ! Cela concerne tous ceux qui exercent des fonctions d’autorité dans l’Etat et qui prennent des décisions. Ceux-là devraient se dévoiler.

     

    Certains franc-maçons sont-ils d’accord avec vos arguments ?

     

    Oui, y compris certains grands maîtres. Et pour une raison simple : le maintien du secret met leur obédience en danger, à cause des dérives qui ont lieu. En disant qui est maçon, on affaiblira la suspicion dont elles souffrent. Cela n’a rien de scandaleux d’être maçon.

     

    Vous a-t-on déjà proposé de « passer sous le bandeau » ?

     

    Oui, on me l’a suggéré. Mais tant que je serai catholique, cela me semble impossible. Pour reprendre les termes de Jean-Paul II, on ne peut pas appartenir à deux Eglises. Et puis, tant que j’exercerai une fonction d’autorité, ça sera « non ».

     

    David Servenay

    David Servenay

     

     

    =====================================

     

    Attention,franc maçonnerie,Danger.

     

     

     L'appel aux morts nationaliste contre la minute de silence ...

    Sens interdit pour les braves gens.Ne pas emprunter cette voie.Les propos d'Eric de Montgolfier sont relativement mesurés mais la vérité effective est bien pire comme expliqué dans les différents articles de ce blog.C'est aussi un club d'arrivistes féroces.Pour anecdote j'ai connu dans la fonction publique un chef de bureau franc- maçon et de surplus Corse qui a débuté au bas de l'échelle.Il a mis à bout une employée à tel point que celle-ci s'est suicidée.

    Je note aussi qu'il y a beaucoup de Corses en franc maçonnerie. 

     

     

     

     

     

     


  • La littérature maçonnique raconte des fables sur les origines de leur secte.

    Voici la réalité:

    Les origines réelles de la franc maçonnerie datent du moyen âge.

    Ce fut d'abord une association de maçons constructeurs,un compagnonnage,pour la transmission  des techniques de métier et le soutien fraternel.

    Ces maçons constructeurs  reçurent du pape Nicolas III,en 1277,et du pape Benoit XII,en 1334 des privilèges et franchises qui leur a valu le nom de FRANCS - MAçONS 

    La première franc maçonnerie fut celle des moines constructeurs de cathédrales.

     

     

    En Angleterre,jusqu'à l'avènement de Jacques 1er en 1603,la franc maçonnerie fut catholique romaine,puis elle se fit protestante et elle l'est restée jusqu'à nos jours.

    Au moyen âge,la franc maçonnerie participa à la formation de l'ordre des Templiers.

    Mais de nos jours,la franc maçonnerie est une salade protestante-juive.

    L'Ordre des templiers devint très riche avec ses commanderies et il devint mêmelapremière banque du monde. 

    Cette richesse engendra les convoitises  du roi et du pape qui firent saisir les biens des templiers et les firent juger pour des motifs sans doute plus ou moins imaginaires et préfabriqués.On leur imputa en outre d'adorer une idole appelée Baphomet.

    Le grand maître des templiers ,Jacobus Molay fut brûlé vif.

    Les templiers qui ont échappé au massacre se réfugièrent en Ecosse dans l'île Mull et reconstituèrent leur ordre.

    Ces nouveaux templiers pénétrèrent ensuite dans les corporations de maçons de métier.Et l'esprit de vengeance demeura intact.

    Mais la justice immanente accomplit son oeuvre.La malédiction de Jacques de Molay s'accomplit:le pape mourut dans les 40 jours suivant l'exécution  du supplicié et le roi mourut un an après.

    Et les financiers dont Marigny collaborateurs de ce crime furent pendus à Montfaucon

    Ce procès de Jacques de Molay fut le prototype de la longue liste des suppliciés de  l'inquisition catholique.

    Selon Stanislas  de Guaita,l'ordre des francs maçons prit naissance à partir du moment où le chevalier Aumont et 7 templiers déguisés en maçons recueillirent les cendres de Jacques de Molay le 19/03/1313 dans l'île située entre les jardins du roi et les Augustins.

    Ce sont les continuateurs des templiers qui fondèrent la maçonnerie Orangiste en 1694,puis la grande loge d'Angleterre en 1717.

    La loge d'Angleterre installa en 1732 la première loge Française,sous la direction du duc d'Antin.

    Au 18° siècle la franc maçonnerie ne fut plus chrétienne.Elle devient déïste: Dieu,architecte de l'Univers et philosophique.

    Les idées de Jean jacques Rousseau et des encyclopédistes pénétrèrent la franc maçonnerie,ce qui prépara la révolution.

    Les Templiers mirent à exécution leur vengeance.En 1789,Louis XVI fut condamné par le club des Jacobins,dont le nom Jacobin fait référence à Jacques (de Molay).

    Le roi fut enfermé DANS LE TEMPLE DES TEMPLIERS et guillotiné.

    Outre les templiers en maçonnerie il faut surtout citer l'influence de l'ordre des "illuminés de Baviere",du Jésuite d'origine juive Adam Weishuapt.

    L'ordre des illuminés de Bavière tout comme Jean Jacques Rousseau,visait à ramener l'homme à l'état de nature (l'homme est né bon,c'est la société qui le corrompt,selon JJ Rousseau),à la liberté et l'égalité du bon sauvage,corrompu par le pouvoir politique.

    Le levier maçonnique pour guérir les hommes de leurs soit-disants préjugés ,c'est d'investir l'Education.C'est pour cette raison que la majorité des francs maçons étaient des instituteurs.Ceux ci appliquèrent les idées fausses et destructrices de Jean Jacques Rousseau.

    Ils sous-estiment l'influence du Mal.Le coeur de l'homme est mauvais dès sa naissance  nous dit la bible.

    ILs sous-estiment les forces occultes du mal dont on voit les ravages surtout aujourd'hui avec la dégénérescence  des moeurs et les attaques au couteau des islamistes.

     

    (Source principale de l'article:d'après le Docteur Carton:"la science occulte et les sciences occultes")

     


  •  

     

    Godf-mariage-homo-pma

    C'est Madame Christiane Taubira,ministre de la Justice et franc maçonne de la grande loge féminine de France qui a porté et fait voter la loi  dite mariage pour tous.

     

    Le mariage pour tous c'est en réalité ,selon les termes de la Bible,le mariage sodomite  ou lesbiano-sodomite.

    L'affiche du GODF située ci-dessus annonce la couleur.Le mariage pour tous allait amener inévitablement à la PMA et la GPA,cette dernière la GPA, la gestation pour autrui étant un  esclavage ,un crime contre l'enfance et un crime contre l'humanité.

    Bertrand Delanoe,maire de Paris de 2001 à 2014 a déclaré son homosexualité en 1998.

    Selon ses propres écrits,il est également franc maçon.

    Il faut préciser en outre que selon Wikipédia,le Sida ou VIH a fait son apparition originelle chez 5 homosexuels à Los Angelès et s'est rapidement répandu dans cette communauté.

    Voilà les fruits de la sodomie introduite par les francs maçons

     


  •  

     

    La pieuvre,symbole de la mafia

     

     

    Déclaration d’appartenance à la Franc Maçonnerie pour les fonctionnaires8 avril 2014

    Les journaux ont largement étalé sur la place publique l’appartenance à la franc-maçonnerie – et tout particulièrement au Grand Orient de France -, de bon nombre de nos ministres actuels. Cependant, il ne s’agit que de la toute petite pointe de l’iceberg. Les ministres seuls ne peuvent manipuler le pouvoir et l’opinion sans le soutien actif de milliers de fonctionnaires initiés.



    C’est là que se trouve le cœur du système franc-maçon :



    La police, à partir d’un certain rang, est totalement infiltrée,

    La magistrature ne vit que de cette appartenance,

    Bercy est un nid de frères,

    La plupart des Régions sont tenues par des affairistes maçons,

    Les hauts gradés de l’Armée en font partie.

    Il est souvent plus simple de trouver les hauts responsables qui ne font pas partie de la franc-maçonnerie plutôt que ceux qui y sont !



    Le Grand Orient de France (GODF), obédience de gauche, est tout particulièrement bien représenté aujourd’hui. Il a couvert – ou fomenté – tous les scandales de l’ère Mitterrand et ses pratiques occultes sont encore à l’œuvre aujourd’hui. Sarko n’aurait pas pu être écouté depuis plus d’un an sans son aide.



    Le moteur existentiel du GODF a toujours été – et reste encore – l’anticléricalisme. L’Eglise Catholique, même affaiblie, reste une menace pour le GODF car elle promeut une vision bienveillante du monde : les pauvres et les faibles doivent être protégés, les riches et les puissants doivent pouvoir agir pour le bien-être de tous. On est loin de la vision machiavélique de la franc-maçonnerie.



    Une philosophie humaniste a un temps prévalu parmi les frères mais l’affairisme, le goût de l’argent et la recherche du pouvoir ont depuis longtemps pris le dessus.



    On se demande pourquoi les « affaires de gauche » sont étouffées, à l’exception de quelques-unes comme celles concernant DSK ou Cahuzac qui sont vraiment trop difficiles à défendre et qui de plus ne sont pas vraiment de gauche…



    On comprend en fait très facilement la méthode d’autoprotection des maçons en étudiant le rituel d’initiation des nouveaux arrivants, confirmé et renforcé lors du passage de chaque échelon.

    ==========================

    Voici le texte prononcé lors de l’intronisation : « je jure sur le glaive, symbole de l’honneur, de garder tous les secrets qui me sont conférés par cette Respectable Loge, ainsi que tout ce que j’y aurai vu faire et entendu dire, de n’en jamais rien écrire sans en avoir reçu la permission. Je promets d’aider mes frères et de les secourir selon mes facultés. Je promets en outre de me conformer aux statuts généraux de la Franc-Maçonnerie et aux règlements particuliers de cette Respectable Loge et je préférerais avoir la gorge tranchée plutôt que de me rendre coupable de trahison en révélant les secrets de l’Ordre ».



    C’est, à peu de choses près, le serment de la Mafia Sicilienne…

    =============================

    Et l’aide aux frères est intangible, créant des chaînes de solidarité pratiquement impossibles à rompre. Lorsqu’un justiciable maçon est en face d’un policier maçon, d’un procureur maçon ou d’un juge maçon, l’entraide maçonnique permet de s’absoudre des règles du système. Les problèmes sont souvent résolus entre frères et les procédures sont raccourcies.



    Dans les cas extrêmes, un maçon peut faire le signe de détresse ultime, en posant les mains sur la tête et en prononçant AMLEDLV (à moi les enfants de la veuve). Tout maçon présent lui doit alors un soutient immédiat.



    Le système maçonnique influe sur les décisions de justice mais également sur les promotions, sur l’attribution des légions d’honneur, sur la délivrance d’un permis de construire ou d’un marché difficile, sur l’approbation d’un prêt, sur la décision de faillite amicale d’un concurrent, sur les arrangements entre avocats, sur l’obtention de subventions bidon, sur le détournement d’un héritage,…



    Un franc-maçon ne dira jamais rien pouvant impacter négativement un frère. Voyez les prestations récentes du tandem Taubira-Vals.



    Le système de chasse à l’homme mis en place sur Sarkozy doit beaucoup au GODF mais aucun maçon n’avouera jamais rien.



    Pour assainir ce système quasi-mafieux, il faut commencer par la transparence. Les fonctionnaires, les élus et les ministres devraient révéler toute appartenance à une loge maçonnique. Certains frères, plus intègres que d’autres, ont avancé cette mesure mais il est probable que la décision sera repoussée par tous ceux, nombreux, qui profitent du système.



    DANTON







































     

































     
















































































































































































































  • CHANSON MAÇONNIQUE



     



     



    AIR : Rions, chantons, aimons, buvons ! DE SÉGUR.



     



    A ma truelle de fer-blanc,

    Sachez ma dignité suprême.

    Je suis obtus, et cependant

    J'ai le triangle pour emblème ...

    Lorsque j'étais petit garçon,

    On me traitait comme un vrai Gille.

    A présent que je suis maçon

    Ai-je encore l'air d'un imbécile ?



     



     



     



    J'aime à produire de l'effet ;

    J'aime à me décorer, - pour cause :

    J'ai le genou gros et mal fait,

    Le tablier couvre la chose.

    Mon dos à droite est un peu rond,

    Le cordon là se montre utile.

    A présent que je suis maçon,

    Ai-je encor l'air d'un imbécile ?



     



     



     



    Quand j'ai mon équerre en sautoir,

    Et que ma ceinture me sangle,

    Chacun prend plaisir à me voir

    Avec ma règle et mon triangle.

    Vous qui m'appeliez cornichon,

    Dans mes simples habits de ville,

    A présent que je suis maçon,

    Ai-je encor l'air d'un imbécile ?



     



     



     



    Fringant comme un chapeau chinois,

    Lorsque je me pavane en loge,

    Je suis fier jusqu'au bout des doigts,







    Étant très-sensible à l'éloge.

    Qu'on me traite de polisson,

    Ma réponse devient facile ;

    A présent que je suis maçon,

    Ai-je encor l'air d'un imbécile ?



     



     



     



    Ma femme dit que le compas,

    Le point-parfait et la truelle

    Sont (je le répète tout bas)

    D'une stupidité cruelle.

    Le tablier n'est qu'un torchon,

    Si je veux en croire sa bile.

    Cependant je suis franc-maçon:

    Ai-je donc l'air d'un imbécile ?



     



     



     



    A table, au sein de mes amis,

    On m'a souvent blâmé de prendre

    Des tons qui ne sont pas permis.

    J'étais un porc, à les entendre.

    Je suis peut-être un peu glouton ;

    Mais quoiqu'à l'ivresse facile,

    A présent que je suis maçon,

    Ai-je encor l'air d'un imbécile ?



     



     



     



    A ceux qui marchent de travers

    Je puis me donner en exemple ;

    Sur mon tablier aux bords verts

    J'ai les deux colonnes du Temple,

    Je vais, ferme sur mon arçon,

    Appuyé de leur double pile.

    A présent que je suis maçon,

    Ai-je encor l'air d'un imbécile ?



     



     



     

     



    On me croyait un sot. Parbleu !

    Ce n'est plus qu'une calomnie,

    Puisqu'au bout de mon cordon bleu

    Brille l'étoile du génie.



     



    C'est pour les sots une leçon.

    J'aurai du moins ouvert la file,

    A présent que je suis maçon,

    Ai-je encore l'air d'un imbécile ?

     



     



     



     



    Ainsi parlait un homme vain

    De son équerre et de sa règle.

    - Frère, lui dit un écrivain

    Qui passait pour un vieil espiègle,

    Ton tablier et ton cordon

    Ne t'ont pas rendu plus habile ;

    Et ceux qui t'ont fait franc-maçon

    T'ont fait doublement imbécile.



     











     



     



     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique