• Les frères "la gratouille" s'en mettent plein les fouilles

     

    2. Francs-maçons | Cairn.info

     

    Faut-il avoir de l’argent et un positionnement social avantageux pour devenir franc-maçon ? Si les cotisations annuelles réclamées par les loges maçonniques ne sont pas très élevées, le puissant réseau des franc-maçons questionne. Combien de chefs d’entreprises, de politiques, ou de professions libérales en sont membres ? Peut-on faire du business dans les loges ? Si les francs-maçons déclarent être au service de la société et de l’Humanité, certains profiteraient du réseau pour remplir leur porte-monnaie.

    « Ville par ville, les francs-maçons dans le business » titre cet article publié dans Capital. S’ils n’ont jamais été aussi nombreux, assure le magazine, c’est une confrérie qui reste «  haut de gamme ». Bien plus de cadres supérieurs que d’ouvriers sont présents dans ses rangs. La Franc-Maçonnerie française comporterait de 25 à 33% de patrons dans ses rangs, selon cet article publié dans l’Express. Et certains chefs d’entreprises ambitieux cherchent, par leur adhésion, à assurer leur carrière. Les francs-maçons sont-ils au service de tous ou seulement d’eux-mêmes ? Une seule certitude, il sont présents dans les domaines les plus élitistes et influents de la société : ministères, gouvernement, tribunaux, administrations, BTP, banques… Bref, un réseau puissant et organisé.

     

     

    « Preuve que la franc maçonnerie est une mafiaLe secret des francs macs »