• En ce qui concerne les catholiques,la réponse est sans conteste non,puisque les papes successifs ont condamné la franc maçonnerie,dont l'encyclique "humanum genus" de Léon XIII.

    Cela parait évident puisque le but de la franc maçonnerie est de détruire le catholicisme,par le refus de tout dogme .C'est la franc maçonnerie qui a fait les lois sur la laïcité et la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

    La franc maçonnerie est anti-cléricale.

    Quand on constate les nombreuses erreurs de l'Eglise:infaillibilité du pape,inquisition,guerres de religion,religion d'Etat qui appuie l'armée,cela peut se comprendre.

    Toutes ces erreurs viennent de la récupération du christianisme par l'empereur Constantin qui a fait du christianisme originel,une religion d'Etat,un bras séculier de l'Etat,donc un ordre politique.Mais ce n'est pas là l'essence du christianisme.

    Les francs maçons opposent l'Eglise de Jean à l'Eglise de Pierre,donc l'Eglise de Rome avec ses dogmes.L'Evangile de Jean ne cache rien,tout y est exposé clairement et cependant les francs maçons sont une société secrète.

    La devise de la République donnée par les francs maçons est:

    Liberté-Egalité-Fraternité.

    En ce qui concerne la Fraternité,le christianisme possède un mot encore plus fort qui est la charité mais dont le sens originel est le mot grec agapé  qui signifie amour universel.

    Cela a été vécu par des personnages comme St Vincent de Paul et aussi par l'abbé Jean Rodhain qui a fondé en 1946 le secours catholique et aussi bien d'autres moins connus.

    Originellement les hôpitaux ont été tenus par les soeurs catholiques,dont en Afrique,les léproseries.

    En ce qui concerne l'Egalité,la franc maçonnerie est la société la plus inégalitaire qui soit,puisque dans le rite Ecossais elle contient 33 grades,dont le grade de Maitre.

    Or,l'Evangile dit "Ne vous faites pas appeler Maitre, ni Père car vous n'avez qu'un seul Maitre  et Père,celui qui est dans les Cieux et vous êtes tous frères"

    Egalité ? Encore une fadaise.Est-ce que l'ignorant peut discuter avec le savant ?

    Liberté ? Est ce qu'on a le droit de tout de tout faire ?.

    Le franc maçon ignore l'ascèse et se complaît dans les banquets maçonniques qui flattent la chair et amènent au désordre moral.

    Il n'y a donc plus de sens moral;C'est ainsi que dernièrement les francs maçons ont imposé le "mariage pour tous" en réalité le mariage lesbiano sodomite,malgré d'importantes manifestations. Nous allons avec les francs maçons vers la société de Sodome et Gomorrhe .

    Or,la Bible condamne fermement l'homosexualité.

    Dernièrement vu à la télé:un homme a intenté un procès à un laboratoire car un médicament psychotrope l'avait rendu homosexuel.Or,celui-ci n'avait jamais eu aucun penchant vers cette perversion.

    A contrario,on peut penser que si un médicament peut rendre homosexuel,un autre médicament peut guérir de l'homosexualité.Est-ce qu'il y a eu des recherches en ce sens

    Tous les chrétiens ne sont pas catholiques. 

    Mais un chrétien non catholique peut-il adhérer à la franc maçonnerie ?

    Tout d'abord la grand orient de France a rejeté la notion de grand architecte de l'univers,le dieu des francs maçons.

    Cet architecte lointain,n'est pas le Dieu des chrétiens.Il n'est pas le Dieu Créateur et il n'intervient pas dans nos vies.

    Il fait le plan du monde et mes pauvres amis,débrouillez vous avec ce qu'il a imaginé,dans sa retraite extra terrestre.

    Pas de grâce surnaturelle chez le franc maçon.Il ne réussit que par ses seules forces , avec l'aide de ses frères et de leurs réseaux mafieux mais absolument pas avec l'aide de Dieu,sa Grâce ou l'aide du St Esprit.

    Chez les francs maçons,il n'y a pas de salut,pas de croyance en la vie éternelle.

    Quand un franc maçon meurt,il passe à l'orient éternel,c'est à dire le shéol ou le néant.

    La franc maçonnerie qui se veut être un humanisme glorifie l'Homme et vise au surhomme de Nietzche,à l'homme prométhéen qui vole le feu terrestre.

    Or,le principe du chrétien est de chercher la volonté divine et surtout le royaume des cieux ce qui est message central de l'évangile.

    Or,les francs maçons s'occupent du royaume sur terre que le Christ dit appartenir à Satan."Ce monde gît au pouvoir du Malin".

    La Théosophie qui se rattache à la franc maçonnerie a été fondée par Madame Balvatsky,une soit disante médium et spirite,pratiques condamnées par la Bible.

    Pour elle, la race Aryenne vient directement de l'Atlantide,un continent disparu dont seul Platon parle.

    Cette race Aryenne serait la race supérieure.Ces élucubrations ont donné le substratum au nazisme.

    Quant à Hiram,simple ouvrier du bronze selon la Bible,les francs maçons l'ont bombardé architecte du temple de Salomon,un temple qui n'a jamais existé (voir mon précédent article).

    C'est un remake de la passion de Jésus Christ.

    Mais Maurice Caillet fait une remarque intéressante.

    Le mythe d'Hiram,assassiné par des francs maçons jaloux qui veulent prendre sa place est un mythe qui s'explique par la psychanalyse de Freud.

    Pour devenir adulte ,il faut tuer le père et pour devenir franc maçon,il faut tuer Dieu symboliquement.

    D'ailleurs,la devise des francs maçons comme celle des anarchistes est ni Dieu ni Maitre !

    Ce ne sont ici que quelques exemples mais cela  suffit pour démontrer qu'un chrétien qui a lu l'Evangile et non pas un chrétien sans instruction,simplement baptisé,ne peut être franc maçon. 

    On peut poursuivre cette réflexion avec le livre de Maurice Caillet,ancien franc maçon"La franc maçonnerie,un péché contre l'Esprit"aux éditions "L'Icône de Marie"

     

     

     

     

     

     

     


  • William Morgan, un martyr anti-maçonnique

    Assassiné le 13 septembre 1826

     

     

     

    William Morgan était un journaliste de New-York. Il faisait partie de la Loge La Branche d’Olivier, établie à Batavia, comté de Genesee. Un jour, Morgan, se retirant de la société, publia à New-York même, sous le titre Free-masonry exposed and explained, un livre dans lequel il révélait les secrets de la mystérieuse institution et reproduisit tous les rituels maçonniques.

    Il n’y avait pas grand mal à cela, allez-vous me dire. C’est possible ; mais la Franc-Maçonnerie ne l’entendait pas ainsi.

    Les chefs de la Maçonnerie américaine se réunirent, et la mort de William Morgan fut décidée.

    Seulement, on avait affaire à un homme qui se tenait sur ses gardes ; il s’agissait de s’emparer de lui adroitement et de la faire disparaître sans esclandre. Voici comment le coup fut exécuté :

    Un maître d’hôtel, nommé Kinsley, prétendit tout à coup que Morgan lui avait dérobé du linge et des bijoux ; Morgan fut arrêté à Canandaigua. L’accusation était bête, absurde ; aucune preuve ne put être fournie contre le journaliste ; il fut donc bientôt relâché.

    Mais Morgan, pendant sa détention, s’était dit :

    « Mes anciens collègues tiennent à me faire incarcérer, et, quand je serai en prison, n’ayant pas le choix de mes aliments, on me glissera quelques mets empoisonné.

    Cependant, le livre de l’ex-franc-maçon causait grand tapage aux Etats-Unis. De nombreuses personnes vinrent féliciter Morgan de sa conduite. Il eut des admirateurs, mêmes enthousiastes. Ainsi, il se créa plusieurs relations, notamment avec un certain Loton Lawson, qui devint son ami ; c’était un homme de bonnes manières, qui paraissait jouir de quelque fortune et se montrait, dans ses discours, très opposé à la Franc-Maçonnerie.

    Morgan, Néanmoins, se tenait réservé envers ses nouvelles connaissances, attendant que l’occasion lui permît d’éprouver ses vrais amis.

    Un beau jour, un individu présenta aux magistrats du comté de Genesee divers titres de créance, - faux, sans doute, - achetés, si par hasard ils étaient vrais, - et requit l’incarcération de Morgan comme son débiteur. A cette époque, la prison pour dettes existait encore.

    Morgan fut donc de nouveau emprisonné.

    « Allons ! disait-il à ceux de ses amis qui obtenaient la permission de le visiter ; décidément, c’est en prison que les Loges me feront mon affaire ! »

    Comme il n’était pas riche, le pauvre garçon se désespérait. Il se défiait de tout aliment qui lui était présenté. Il était convaincu qu’il lui fallait sortir de là au plus tôt, sauf à discuter, une fois libre, la validité de la mesure prise contre lui. Mais qui serait assez dévoué pour lui servir de caution ?

    Loto Lawson lui offrit ses bons offices. Morgan accepta, on comprend avec quelle joie ; Lawson, pour lui, était un sauveur !

    Le lendemain de son offre généreuse, Loto Lawson revenait à la maison d’arrêt avec une voiture et quelques camarades, payait la somme pour laquelle Morgan était retenu, et celui-ci, se jetant au cou de l’excellent homme, consentait à ce que Lawson l’emmenât dans une de ses campagnes, pour être désormais à l’abri de ses persécuteurs.

    La voiture partit dans la direction de Rochester, et, depuis, on ne revit jamais plus ni William Morgan ni Loton Lawson.

    Cet enlèvement produisit une profonde sensation dans toute l’étendue des Etats-Unis. Beaucoup de personnes se dirent que la fameuse société le prenait trop à son aise, car ce fut à elle que la voix publique attribua la disparition de Morgan. Une certaine Ligue Anti-Maçonnique se constitua même pour aider les magistrats dans leurs recherches. Cette ligue n’avait pas tout à fait tort de vouloir se mêler de l’enquête. Il fut, en effet, démontré plus tard que les fonctionnaires de l’endroit ne déployaient pas un bien grand zèle dans l’instruction de l’affaire. Ces fonctionnaires avaient, du reste, une excellente raison pour penser que Morgan avait été justement châtié de son indiscrétion : Clinton, le gouverneur de l’Etat de New-York, et tous les magistrats du comté de Genesee étaient francs-maçons.

    Bon gré, mal gré, pourtant, les autorités ne purent se dispenser de déclarer qu’une enquête était ouverte.

    Un témoin se présenta, Edouard Giddins, garde-magasin du Fort-Niagara. Ce témoin avait vu, dans la nuit du 13 septembre 1826, une troupe d’individus conduisant un homme étroitement lié avec des cordes et dont la bouche était couverte d’un mouchoir fortement serré. Le signalement de cet homme se rapportait exactement à celui de Morgan ; les gens qui conduisaient le malheureux l’accusaient de trahison, l’insultaient et le maltraitaient. Giddins les entendit parler d’un jugement qui devait être exécuté dans des formes solennelles. Finalement, les inconnus enfermèrent leur prisonnier dans une maison isolée, située près du lac Ontario, à peu de distance du Fort-Niagara.

    Le témoignage de Giddins fut corroboré par celui d’une femme noire : cette femme, étant venue puiser de l’eau tout près de la maison isolée, avait entendu une voix humaine poussant des cris inarticulés ; cette voix sortait précisément de la maison où Giddins avait vu enfermer Morgan.

    Ni l’un ni l’autre de ces témoins n’avaient eu le courage de prévenir les autorités. Giddins avoua qu’il avait cru avoir affaire à une bande de brigands, infligeant un châtiment à l’un des siens, et qu’il avait trouvé dangereux pour lui d’intervenir.

    Ces témoignages étaient bien précis. Les magistrats n’en tinrent pourtant aucun compte. Cependant, l’affaire en valait la peine ; car, il fut établi ensuite que les témoins avaient dit l’exacte vérité et que le malheureux Morgan avait été torturé pendant deux jours et trois nuits.

    Un franc-maçon, de la Loge de Rochester, nommé Henri Brown, qui, dans un moment d’ivresse, avait laissé échapper quelques paroles compromettantes, fut considéré par le public comme un des principaux meurtriers ; les juges ne le firent même pas comparaître devant eux à titre d’information.

    Alors, les citoyens du pays s’indignèrent. On cria au déni de justice. Le crime était indiscutable ; pourquoi les magistrats se renfermaient-ils dans une scandaleuse abstention ? Sur tous les points des Etats-Unis, des meetings s’organisèrent, ce fut un mouvement général. Partout, on déclarait que les Francs-Maçons devaient être exclus de toutes les fonctions civiles et politiques ; des mères jurèrent publiquement de ne jamais consentir à ce que leurs filles épousassent des francs-maçons, et des filles jurèrent, à leur tour, de ne jamais accepter des francs-maçons pour maris. Et l’indignation populaire grondait toujours, s’étendant de province en province.

    Deux ans après l’assassinat de William Morgan, une assemblée solennelle d’anti-maçons se réunit à Leroy, le 4 juillet 1828. Là, cent trois Frères, cédant à un entraînement qui avait bien son mérite, se séparèrent de l’institution maçonnique, et, aux applaudissements d’une foule immense, déclarèrent que l’infortuné Morgan, dans ses révélations, causes de sa mort, n’avait rien publié qui ne fut scrupuleusement vrai.

    Tous ces incidents, comme on pense, n’étaient pas de nature à plaire aux Francs-Maçons. Une société qui répand partout le bruit que, si elle se cache, c’est pour mieux pratiquer la bienfaisance, perd bien vite toute considération, quand il est démontré qu’elle est jalouse de sa modestie au point d’assassiner ceux qui en parlent. Force fut donc aux chefs de l’association de tenter quelques efforts pour paraître étrangers à la disparition de William Morgan.

    Comment se disculper ? Comment se tirer de cette situation fâcheuse ?

    Il ne suffisait pas de se prétendre calomniés. Il fallait au moins apporter quelque indice d’innocence.

    Dans le but de regagner l’estime publique, les Loges furent d’abord publier, dans les journaux dirigés par leurs partisans, une note racontant que Morgan était un mauvais drôle, enclin à l’ivrognerie, et que, s’il était allé du côté du lac Ontario, il s’y était certainement noyé, pris de boisson, dans quelque partie de plaisir.

    Mais les amis de Morgan protestaient. Le journaliste disparu était, au contraire, un homme très sobre.

    Les Francs-Maçons, alors, apportèrent un cadavre, trouvé dans le lac Ontario, et les conditions de cette découverte pouvaient laisser croire à la véracité de leur dire.

    Seulement, la malchance d’en mêla. Le cadavre fut reconnu ; son identité, établie. Ce n’était pas du tout William Morgan, mais un certain Monroë.

    Comment les francs-maçons de New-York s’étaient-ils procuré ce cadavre ? C’est encore ce qu’on ne sut jamais.

    L’incident n’était pas fait pour calmer les esprits. La Ligue Anti-Maçonnique fonctionna pendant plusieurs années ; les Loges, devant l’explosion de l’indignation publique, furent obligées de cesser leurs réunions dans toute l’étendue des Etats-Unis, au Canada et dans les autres colonies anglaises de l’Amérique.

    Un candidat anti-maçon va jusqu’à se présenter aux élections pour le poste de gouverneur général de New-York, en 1830, et peu s’en faut qu’il ne soit élu.

    Entre 1826 et 1846, la Grande Loge de New-York passe de 500 à 65 loges. Jamais la Franc-maçonnerie américaine ne fut soumise à pareille épreuve.

    Toutefois, tout a une fin : peu à peu, la colère populaire s’apaisa.

    Pour en finir, en 1832, les journaux partisans de la Franc-Maçonnerie insinuèrent que Morgan n’était pas mort, que tout le tapage fait autour de son nom était l’œuvre intéressée des ennemis de la société, et que des voyageurs l’avaient rencontré à Smyrne, où il vivait bien tranquillement, enrôlé parmi les disciples de Mahomet. Comme Smyrne, situé en Asie, à l’extrémité de la Méditerranée, est à plusieurs milliers de lieues de New-York, qui est sur les bords de l’Océan Atlantique, la vérification du racontar maçonnique était difficile à faire. L’opinion publique, du reste, était lassée. Ainsi, tout en resta là.

    Et jamais la sépulture de William Morgan n’aurait été découverte, si, en août 1875, un organe indépendant, le New-York Herald, le plus important journal des Etats-Unis, célèbre par ses expéditions d’intérêt public (recherche de Livingstone, voyage au pôle Nord, etc.) ne s’était avisé de réveiller l’affaire.

    Le New-York Herald, donc, réunit tous les documents de l’ancienne enquête, tous les témoignages apportés à l’instruction si mal menée, provoqua de nouvelles instigations, qui furent enfin couronnées de succès. En juillet 1881, la sépulture du malheureux Morgan fut découverte à Pembrocke, dans la province d’Ontario, Haut-Canada. Le crime a été officiellement reconnu. C’étaient les membres de la Loge de Rochester qui avaient assassiné l’indiscret journaliste. Dans la fosse où avait été enterré Morgan, on retrouva quelques débris de papier portant le nom du franc-maçon Henri Brown, celui-là même qui, en 1826, était considéré par l’opinion publique comme un des meurtriers.

    La voix du peule, on le voit, n’avait pas accusé à tort.

    Aujourd’hui, la statue de William Morgan s’élève sur l’une des places publiques de Batavia, Etat de New-York. Elle a été inaugurée solennellement en 1882. Il va sans dire que tous ceux de nos journaux européens qui louangent la Franc-Maçonnerie, se sont bien gardés de rendre compte de cette inauguration.

    Cet assassinat maçonnique est un des évènements  se l’histoire des Etats-Unis ; car il a donné naissance à un parti spécial, l’Anti-Masonic Party, qui a joué, pendant une dizaine d’années, un rôle dans la politique de plusieurs Etats de l’Union. Quincy Adams, le plus honnête homme qui, après Washington, ait occupé la présidence des Etats-Unis, en fut le chef. En 1875, les révélations d’un des complices du crime, au lit de mort, ont achevé de faire entrer l’assassinat de Morgan dans le domaine des faits historiques absolument certains.

    (Voir Letters on Masonic Institution, par John Quincy Adams, président des Etats-Unis d’Amérique, Boston, 1850 ; History of the abduction and murder of captain William Morgan, Chicago, 1881 ; Honor Thurlow weed on the Morgan abduction, Chicago, 1882 ; voir aussi la relation complète dans le New-York Heralddes 9 et 11 août 1875, et le résumé dans le journal français Le Monde du 17 septembre 1875).

     

     

    Retour à l’accueil

     


  •  

    Mozart a été membre de la franc maçonnerie,à la loge "la Bienfaisance" du 14/12/1784 jusqu'à sa mort le 05/12/1791 à l'âge de 35 ans.

    Mais selon le professeur Jules Speller qui a pu accéder aux archives de cette loge,Mozart ne participa aux travaux maçonniques que la première année seulement.

    Il a été certainement dégoûté par les sermons en loge d'un certain comte concernant les frères servants en loges ou serviteurs.Selon le comte franc maçon Orateur,c'est le Grand architecte de l'Univers qui justifie les inégalités sociales.

    Le comte développe ensuite les devoirs de discrétion des valets qui doivent taire les actes mêmes inavouables de leurs patrons.

    Bien que Mozart ait composé "la joie maçonnique","la marche funèbre maçonnique" et avec le livret de son ami franc maçon Schikaneder,la musique de "la flûte enchantée",il ne semble pas que Mozart ait eu de véritables appuis près des francs maçons.

    Lorsqu'il eut des soucis financiers,il ne reçut aucune aide de la part de ses frères,mieux même,le franc maçon et prince Lichnowsky obtint la condamnation de Mozart dans un procès pour un remboursement de dettes.

    Son ami franc maçon,librettiste de "la flûte enchantée" fut exclu de la franc maçonnerie pour des motifs obscurs.On peut supposer que c'est parce que le parrain de Mozart en maçonnerie ,Ignaz Von Born se reconnut dans le personnage de Sarastro ,de l'opéra "la flûte enchantée"ridiculisant ce personnage autocratique et misogyne.

    Mozart projetait la création d'une société secrète appelée "la grotte"

    Mais il mourut en pleine jeunesse avant d'avoir pu réaliser ce projet.

    Son cri de mourant adressé à sa femme Constance fut "On m'a certainement empoisonné"

    Peu de temps après la mort de Mozart,la franc maçonnerie a été interdite en Autriche de 1795 à 1918.

    C'est le médecin Van Schwieten qui soigna Mozart.Ce médecin se livrait à des travaux sur le sublimé de mercure.Le mercure était utilisé à petites doses comme purgatif,mais à hautes doses c'est un poison.

    Or,Mozart est mort par intoxication mercurielle qui a comme symptômes: troubles nerveux,perte de poids,urémie,sensation de froid..

    S'agit-il d'un accident thérapeutique ?

    Un certain Antonio Saliéri,une grande personnalité dans la vie musicale de Vienne,s'accusa d'avoir empoisonné Mozart.Bien que l'écrivain Russe Pouchkine en ait fait un roman,les historiens ne retiennent pas cette version car Saliéri était atteint dit-on de sénilité quand il fit cette affirmation..

    Il y a d'autres faits troublants.

    Le comte Franz Von Walsegg,un franc maçon,envoya un messager anonyme,vêtu de noir à Mozart pour composer une messe des morts "le requiem",pour le faire passer pour sa propre oeuvre moyennant une grosse rétribution.

    Mozart,ayant des soucis financiers accepta.Selon ses confidences,quand Mozart composait,il avait de plus en plus conscience qu'il écrivait pour sa propre mort..Il mourut en effet avant d'avoir achevé le Reqiuem et ce fut son élève qui compléta l'oeuvre afin de permettre à sa veuve de toucher l'argent.

    Le parrain en franc maçonnerie de Mozart fut Ignaz Von Born,un ancien Jésuite,formé ensuite en minéralogie.

    Il faisait partie de la secte des "illuminés de Bavière",une société secrète fondée par un certain Adam Weishaupt,un juif converti au catholicisme ,devenu jésuite et professeur de droit canon chez les Jésuites..

    Les illuminés de Bavière se réclamaient du siècle dit des "Lumières",c'est à dire des sciences et du rationalisme de Voltaire,Diderot,d'Alembert,des Encyclopédistes et autres savants.

    Ils refusaient de reconnaître toute illumination divine.

    D'après les travaux de l'abbé Barruel:"mémoires pour servir d'histoire au jacobinisme",ce sont les illuminés de Baviére qui ont noyauté la franc maçonnerie Française pour faire la révolution de 1789.

    Weishaupt avait en vue la république universelle et un nouvel ordre mondial,selon les conceptions totalement judéo-maçonniques d'un paradis sur terre où coulerait le lait et le miel.

    Ignaz Von Born,ancien Jésuite fonda en 1786 la grande loge nationale maçonnique d'Autriche.Ce fut un anti clérical et un anti religieux et a décrit le moine comme un mélange entre le singe et l'homme.

    Il a combattu le courant gnostique , mystique et religieux à l'intérieur de la franc-maçonnerie.Pour lui ceci était des insanités mystiques.

     

    Musicien prodige,catholique mystique et poète,Mozart a donc rencontré sur sa route les illuminés de Bavière et les jésuites.

    Mais qui sont ces Jésuites?

    C'est Ignace de Loyola, un marrane,un juif converti au catholicisme,né au pays Basque Espagnol le 24/12/1491 qui fonda la Compagnie de Jésus ou Jésuites,afin de combattre la Réforme Protestante.

    Il orienta ensuite les Jésuites vers des les missions à l'étranger.

    Ce fut aussi un Jésuite,un marrane,Alexandre de Rhodes,qui fonda les "missions étrangères" pour l'évangélisation des peuples,spécialement en Asie.Ces missions étrangères sont composées pour l'essentiel de prêtres issus de milieu rural,contrairement aux Jésuites,un ordre d'intellectuels voué à l'enseignement.

    Les marranes constituaient dans l'Espagne ,des juifs convertis pour ainsi dire de force par l'Eglise,sous peine de devoir quitter l'Espagne.

    Mais les marranes n'abandonnèrent pas leur foi juive.Comme les francs maçons,ils se reconnaissaient à des poignées de mains spéciales et participaient à des rituels juifs secrets.

    Ces marranes ont dominé le commerce Espagnol et se sont liés à l'aristocratie Espagnole.

    Les Jésuites sont composés de clercs et ont à leur tête un général dit le pape noir

    Comme la franc maçonnerie,l'ordre Jésuite comporte des niveaux élevés avec des cérémonies particulières.

    Leur symbole est un drapeau noir avec une dague et une croix rouge au dessus d'un crâne avec des tibias croisés.C'est le symbole maçonnique du grade de maître.

    Le mot Jésuite est passé dans le langage courant pour signifier un hypocrite.Leur principe est le renseignement et l'infiltration dans toutes les religions en tant qu'armée secrète du Vatican,ce sont d'abord des espions..

    On fait jurer à l'impétrant des grades supérieurs.d'extirper toutes les doctrines hérétiques,faire une guerre contre les protestants.,de les extirper,de les éliminer.

    Au cas où cela ne pourrait se faire d'utiliser le poison,la corde à étrangler et le poignard.

    Si je manque à ma détermination fait-on réciter à l'impétrant,que mes frères me tranchent les pieds et ma gorge.

    C'est le même serment que le serment maçonnique.

    Le pape Clément XIV supprima la Compagnie de Jésus,suite à des scandales financiers mais fut rétablie en France par le pape Pie VII.

    Les jésuites se vouaient à l'enseignement supérieur.Jules Ferry interdit les congrégations religieuses d'enseignement et supprima les Jésuites.

    Ils furent rétablis par la suite et par exemple l'Institut supérieur d'enseignement agronomique de Purpan près de Toulouse est tenu par les Jésuites.

    Il faut signaler aussi le paléontologue jésuite et auvergnat Teilhard de Chardin qui pour concilier la théorie de l'évolution de Darwin et le christianisme inventa la notion de Christ évoluteur !!

     

    Le judaïsme est à l'origine des Jésuites,l'armée dévouée au pape.Je signale que le pape actuel François est Jésuite .Chacun peut en tirer ses conclusions personnelles.

    Le mot franc maçon vient des moines catholiques bâtisseurs de cathédrales ,à cause des franchises que leur a donné le pape.Puis après la mort de Christophe Wren,la franc maçonnerie catholique passa aux mains de pasteurs protestants Désaguliers et Anderson qui abandonnèrent les anciens devoirs et rédigèrent un nouvelle constitution dite "Constitution d'Anderson"Ensuite les juifs  entrèrent en franc maçonnerie tout en constituant leur propre franc maçonnerie  réservée uniquement aux juifs:"les fils de l'alliance"

    Se croyant le peuple élu de Dieu,le juifs talmudiques ont abandonné le Torah.Ce sont des dominateurs  disait le général de Gaulle et partout ,grâce à leurs réseaux,ils se hissent aux premières places.

    Poursuivant l'idéal fantasmagorique d'un paradis sur terre,ils sont aussi à l'origine du communisme et prônant l'amour du peuple ils sont devenus la caste intouchable des ennemis du peuple

     

     

    Un certain Antonio Saliéri,une grande personnalité dans la vie musicale de Vienne,s'accusa d'avoir empoisonné Mozart.Bien que l'écrivain Russe Pouchkine en ait fait un roman,les historiens ne retiennent pas cette version car Saliéri était atteint dit-on de sénilité quand il fit cette affirmation..

    .

    Le parrain en franc maçonnerie de Mozart fut Ignaz Von Born,un ancien Jésuite,formé ensuite en minéralogie.

    Il faisait partie de la secte des "illuminés de Bavière"..

     

     

    Weishaupt avait en vue la république universelle et un nouvel ordre mondial,selon les conceptions totalement judéo-maçonniques d'un paradis sur terre où coulerait le lait et le miel.Alors que le christianisme prône le détachement des biens de ce monde et le Royaume des Cieux.C'est pour cette raison qu'un chrétien même non catholique ne peut être franc maçon.

    Ignaz Von Born,ancien Jésuite fonda en 1786 la grande loge nationale  maçonnique d'Autriche.Ce fut un anti clérical et un anti religieux et a décrit le moine comme un mélange entre le singe et l'homme.

    Il a combattu le courant gnostique , mystique et religieux à l'intérieur de la franc-maçonnerie.Pour lui ceci était des insanités mystiques.

     

    Le mot Jésuite est passé dans le langage courant pour signifier un hypocrite.Leur principe est le renseignement et l'infiltration dans toutes les religions en tant qu'armée secrète du Vatican,ce sont d'abord des espions..

    On fait jurer à l'impétrant des grades supérieurs.d'extirper toutes les doctrines hérétiques,faire une guerre contre les protestants.,de les extirper,de les éliminer.

    Au cas où cela ne pourrait se faire d'utiliser le poison,la corde à étrangler et le poignard.

    Si je manque à ma détermination fait-on réciter à l'impétrant,que mes frères me tranchent les pieds et ma gorge.

    C'est le même serment que le serment maçonnique.

    Le pape Clément XIV supprima la Compagnie de Jésus,suite à des scandales financiers mais fut rétablie en France par le pape Pie VII.

    Les jésuites se vouaient à l'enseignement supérieur.Jules Ferry interdit les congrégations religieuses d'enseignement et supprima les Jésuites.

    Ils furent rétablis par la suite et par exemple l'Institut supérieur d'enseignement agronomique de Purpan près de Toulouse est tenu par les Jésuites.

    Il faut signaler aussi le paléontologue jésuite et auvergnat Teilhard de Chardin qui pour concilier la théorie de l'évolution de Darwin et le christianisme inventa la notion de Christ évoluteur !!.

     

    Le judaïsme est à l'origine des Jésuites,l'armée dévouée au pape.Je signale que le pape actuel François est Jésuite.Chacun  pourra se faire sa propre conviction.

    Le judaïsme,par les illuminés de Bavière est à l'origine du caractère subversif de la franc maçonnerie qui de catholique,avec les anciens devoirs est passée sous la coupe des protestants,après la mort de Christophe Wren,l'architecte de la cathédrale de St Paul.Ce sont les  pasteurs protestants Anderson et Désaguliers,qui rédigèrent les nouvelles Constitutions.Puis les juifs talmudiques firent leur entrée en maçonnerie.

    Se croyant le peuple élu de Dieu,les juifs talmudiques,rebelles à la Torah,sont des dominateurs comme le disait le général de Gaulle et partout grâce à leurs réseaux,ils se hissent aux premières places.

     

     Mozart a composé "la joie maçonnique","la marche funèbre maçonnique" et avec le livret de son ami franc maçon Schikaneder,des opéras maçonniques.,il s'attira la foudre des francs maçons par sa non obeïssance,et sa liberté d'esprit.

     

     

    Peu de temps après la mort de Mozart,la franc maçonnerie a été interdite en Autriche de 1795 à 1918.

    C'est le médecin Van Schwieten qui soigna Mozart.Ce médecin se livrait à des travaux sur le sublimé de mercure.Le mercure était utilisé à petites doses comme purgatif,mais à hautes doses c'est un poison.

    Or,Mozart est mort par intoxication mercurielle qui a comme symptômes: troubles nerveux,perte de poids,urémie,sensation de froid..

    S'agit-il d'un accident thérapeutique ?

    Un certain Antonio Saliéri,une grande personnalité dans la vie musicale de Vienne,s'accusa d'avoir empoisonné Mozart.Bien que l'écrivain Russe Pouchkine en ait fait un roman,les historiens ne retiennent pas cette version car Saliéri était atteint dit-on de sénilité quand il fit cette affirmation..

    Il y a d'autres faits troublants.

    Le comte Franz Von Walsegg,un franc maçon,envoya un messager anonyme,vêtu de noir à Mozart pour composer une messe des morts "le requiem",pour le faire passer pour sa propre oeuvre moyennant une grosse rétribution.

    Mozart,ayant des soucis financiers accepta.Selon ses confidences,quand Mozart composait,il avait de plus en plus conscience qu'il écrivait pour sa propre mort..Il mourut en effet avant d'avoir achevé le Reqiuem et ce fut son élève qui compléta l'oeuvre afin de permettre à sa veuve de toucher l'argent.

     

    Les illuminés de Bavière se réclamaient du siècle dit des "Lumières",c'est à dire des sciences et du rationalisme de Voltaire,Diderot,d'Alembert,des Encyclopédistes et autres savants.

    Ils refusaient de reconnaître toute illumination divine.

    D'après les travaux de l'abbé Barruel:"mémoires pour servir d'histoire au jacobinisme",ce sont les illuminés de Baviére qui ont noyauté la franc maçonnerie Française pour faire la révolution de 1789.

    Weishaupt avait en vue la république universelle et un nouvel ordre mondial,selon les conceptions totalement judaïques d'un paradis sur terre où coulerait le lait et le miel.,dirigé par le peuple élu.

    Ignaz Von Born,ancien Jésuite fonda en 1786 la grande loge nationale d'Autriche.Ce fut un anti clérical et un anti religieux et a décrit le moine comme un mélange entre le singe et l'homme.

    Il a combattu le courant gnostique , mystique et religieux à l'intérieur de la franc-maçonnerie.Pour lui ceci était des insanités .

    Mais les marranes n'abandonnèrent pas leur foi juive.Comme les francs maçons,ils se reconnaissaient à des poignées de mains spéciales et participaient à des rituels juifs secrets.

    Ces marranes ont dominé le commerce Espagnol et se sont liés à l'aristocratie Espagnole.

    Les Jésuites sont composés de clercs et ont à leur tête un général dit le pape noir

    Comme la franc maçonnerie,l'ordre Jésuite comporte des niveaux élevés avec des cérémonies particulières.

    Leur symbole est un drapeau noir avec une dague et une croix rouge au dessus d'un crâne avec des tibias croisés.C'est le symbole maçonnique du grade de maître.

    Le mot Jésuite est passé dans le langage courant pour signifier un hypocrite.Leur principe est le renseignement et l'infiltration dans toutes les religions en tant qu'armée secrète du Vatican,ce sont d'abord des espions..

    On fait jurer à l'impétrant des grades supérieurs.d'extirper toutes les doctrines hérétiques,faire une guerre contre les protestants.,de les extirper,de les éliminer.

    Au cas où cela ne pourrait se faire d'utiliser le poison,la corde à étrangler et le poignard.

    Si je manque à ma détermination fait-on réciter à l'impétrant,que mes frères me tranchent les pieds et ma gorge.

    C'est le même serment que le serment maçonnique.

    Le pape Clément XIV supprima la Compagnie de Jésus,suite à des scandales financiers mais fut rétablie en France par le pape Pie VII.

    Les jésuites se vouaient à l'enseignement supérieur.Jules Ferry interdit les congrégations religieuses d'enseignement et supprima les Jésuites.

    Ils furent rétablis par la suite et par exemple l'Institut supérieur d'enseignement agronomique de Purpan près de Toulouse est tenu par les Jésuites.

    Il faut signaler aussi le paléontologue jésuite et auvergnat Teilhard de Chardin qui pour concilier la théorie de l'évolution de Darwin et le christianisme inventa la notion de Christ évoluteur.

    Se croyant le peuple élu de Dieu,,les juifs talmudiques sont des dominateurs comme le disait le général de Gaulle et partout grâce à leurs réseaux,ils se hissent aux premières places.

     

    Bien que Mozart ait composé "la joie maçonnique","la marche funèbre maçonnique" et avec le livret de son ami franc maçon Schikaneder,la musique de "la flûte enchantée",il ne semble pas que Mozart ait eu de véritables appuis près des francs maçons.

    Lorsqu'il eut des soucis financiers,il ne reçut aucune aide de la part de ses frères,mieux même,le franc maçon et prince Lichnowsky obtint la condamnation de Mozart dans un procès pour un remboursement de dettes.

    Son ami franc maçon,librettiste de "la flûte enchantée" fut exclu de la franc maçonnerie pour des motifs obscurs.On peut supposer que c'est parce que le parrain de Mozart en maçonnerie ,Ignaz Von Born se reconnut dans le personnage de Sarastro ,de l'opéra "la flûte enchantée"ridiculisant ce personnage autocratique et misogyne.

    Peu de temps après la mort de Mozart,la franc maçonnerie a été interdite en Autriche de 1795 à 19

    Le comte Franz Von Walsegg,un franc maçon,envoya un messager anonyme,vêtu de noir à Mozart pour composer une messe des morts "le requiem",pour le faire passer pour sa propre oeuvre moyennant une grosse rétribution.

    Mozart,ayant des soucis financiers accepta.Selon ses confidences,quand Mozart composait,il avait de plus en plus conscience qu'il écrivait pour sa propre mort..Il mourut en effet avant d'avoir achevé le Reqiuem et ce fut son élève qui compléta l'oeuvre afin de permettre à sa veuve de toucher l'argent.

    Il faisait partie de la secte des "illuminés de Bavière",une société secrète fondée par un certain Adam Weishaupt,un juif converti au catholicisme ,devenu jésuite et professeur de droit canon chez les Jésuites..

    Les illuminés de Bavière se réclamaient du siècle dit des "Lumières",c'est à dire des sciences et du rationalisme de Voltaire,Diderot,d'Alembert,des Encyclopédistes et autres savants.

    Ils refusaient de reconnaître toute illumination divine.

    D'après les travaux de l'abbé Barruel:"mémoires pour servir d'histoire au jacobinisme",ce sont les illuminés de Baviére qui ont noyauté la franc maçonnerie Française pour faire la révolution de 1789.

    Weishaupt avait en vue la république universelle et un nouvel ordre mondial,selon les conceptions totalement judaïques d'un paradis sur terre où coulerait le lait et le miel.

    Ignaz Von Born,ancien Jésuite fonda en 1786 la grande loge nationale d'Autriche.Ce fut un anti clérical et un anti religieux et a décrit le moine comme un mélange entre le singe et l'homme.

    Il a combattu le courant gnostique , mystique et religieux à l'intérieur de la franc-maçonnerie.Pour lui ceci était des insanités mystiques.

    Ignaz Von Born meurt le 24 juillet 1791,soit environ 4 mois avant Mozart,mort le 5 Décembre 1791,par absorption de mercure a effets lents,contrairement à l'arsenic couramment employé à l'époque,à effets plus rapides.

    Musicien prodige,catholique mystique et poète,Mozart a donc rencontré sur sa route maçonnique les illuminés de Bavière et les Jésuites.

    Voici à ce propos quelques phrases à méditer de l'encyclique "Humanum Genus" de Léon XIII sur la secte des francs maçons.:

    "Hypocrisie des sectaires et perversité intrinsèque de la franc maçonnerie"

    " Leur grand intérêt étant de ne pas paraître ce qu'ils sont,ils jouent le personnage d'amis des lettres ou de philosophes réunis ensemble pour cultiver les sciences.

    Ils ne parlent que de leur zèle pour le progrès de la civilisation,de leur amour pour le pauvre peuple.A les en croire,leur seul but est d'améliorer le sort de la multitude et d'étendre à un plus grand nombre d'hommes les avantages de la société civile.Mais à supposer que ces intentions fussent sincères,elles seraient loin d'épuiser leurs desseins.El effet,ceux qui sont affiliés doivent promettre d'obéïr aveuglément et sans discussion aux injonctions des chefs,de se tenir toujours prêts sur la moindre notification,sur le plus léger signe,à exécuter les ordres donnés,se vouant le cas contraire,aux traitements les plus rigoureux et même à la mort.

    DE FAIT,IL N'EST PAS RARE QUE LA PEINE DU DERNIER SUPPLICE SOIT INFLIGEE A CEUX D'ENTRE EUX QUI SONT CONVAINCUS,SOIT D'AVOIR LIVRE LA DISCIPLINE SECRETE,SOIT D'AVOIR RESISTE AUX ORDRES DES CHEFS:

    ET CELA SE PRATIQUE AVEC UNE TELLE DEXTERITE

    ======================================================

    QUE LA PLUPART DU TEMPS ,L'EXECUTEUR DE CES SENTENCES DE MORT

    ===============================================================

    ECHAPPE A LA JUSTICE ETABLIE POUR VEILLER SUR LES CRIMES

    =======================================================

    ET EN TIRER VENGEANCE"

    =============================

     

    Le judaïsme est à l'origine des Jésuites,l'armée dévouée au pape.On notera que le pape actuel  François est Jésuite.On pourra en tirer les conclusions que l'on voudra.Le Vatican est aussi infiltré par les francs maçons.

    L'ancien trésorier de la banque du Vatican,Marcinkus faisait partie de la loge  maçonnique P2,liée à la mafia italienne;Il a été poursuivi par la justice mais reste dans le paradis fiscal du Vatican.

    Compte tenu de tout ceci Mozart a été éliminé comme gêneur, tout comme plus tard Coluche de son nom Colucci.,par la mafia des 3 points.

     

     


  • Le 05/02/1987,Michel Baroin,ancien grand maitre du grand orient trouva la mort dans un accident d'avion qui explosa peu après son décollage de Brazzaville au Congo.

    Sa destination finale était de rencontrer Omar Bongo,président du Gabon et Grand maître de la grande loge de France pour tout le Gabon.

    Il devait négocier pour le compte de la garantie mutuelle des fonctionnaires (GMF),dont il était le président, l'achat de 300000 hectares de forêts de bois précieux.Son sous sol était riche en uranium et intéressait la SETIMEG,une filiale de la GMF qui avec ELF gérait les grands projets Gabonais,camouflait les sites d'enrichissement d'uranium et était spécialisée dans les fausses factures.

    Il faut citer aussi un certain STIFANI ,grand maitre de la grande loge de France qui est allé à Libreville au Gabon pour introniser Bongo en franc maçonnerie.

    Cet avocat Niçois faisait le commerce de bois africains.

    Avant d'aller au Gabon,Michel Baroin fit escale au Congo Brazzaville pour rencontrer Denis Sassou Nguesso,grand maitre de la grande loge nationale de France au Congo et président du Congo,un président corrompu qui a accédé au pouvoir par des crimes.

    Au Congo,il y a parait-il une guerre des loges,une rivalité entre frères pour l'achat des armes.La GLNFa la prétention de vouloir devenir la première obédience et de devancer le grand orient

    Après la mort de Michel Baroin,Sassou Nguesso obtint que la dette du Congo pour achat d'armes aux pays de l'Est,soit reéchelonnée..

    Michel Baroin,au nom de la GMF;est à l'origine d'un projet de complexe touristique sur l'Ile de St Martin aux Antilles,dans une zone infestée de moustiques et sans accès à la mer.

    Il mèna la GMF au bord de la faillite.

    L'Ile de st Martin est un repère de mafieux.Michel Baroin prend comme dirigeant de ce projet,un certain Christiaeus,impliqué dans une magouille financière avec l'Israélite Flatto Sharone,franc maçon de la loge "Jérusalem",qui a été mêlé au gang des Lyonnais.

    Michel Baroin avait des amis dans le réseau PASQUA.

    Un certain Léandri,un Corse qui fut un collaborateur des nazis,fut intrroduit à la GMF de Baroin et chez ELF.

    Avec cette opération mafieuse de St Martin,la GMF perce un gouffre financier,par des pots de vin,des avocats véreux des détournements et la SETIMEG empoche des millions..

    Michel Baroin projetait de se présenter aux élections présidentielles de 1988 et possédait un pactole de 50 millions d'euros.

    Baroin a aussi absorbé la Compagnie "la sauvegarde" et a viré tous ses agents.

    Après ceci,il nous a parlé de solidarité dans son livre "la force de l'amour"

    Robert Galley,maire de Troyes , député de l'Aube ministre de la coopération et franc maçon comme tous les ministres de la coopération,fut chargé par de Gaulle de créer la filière nucléaire Française,avec Georges Besse

    Robert Galley fut également le fondateur de l'association ,loi de 1901 "les volontaires du progrès",des jeunes ruraux envoyés en Afrique pour aider au développement rural,pendant que les potentats africains,détournaient l'argent de la France,pour acheter des chateaux en France et planquer leur fric dans les paradis fiscaux où se sont fait sacrer empereur avec l'argent des Français.

    Ces volontaires du progrès n'avaient droit à aucune cotisation retraite et les reclassements à la suite du volontariat étaient inexistants malgré les promesses initiales.

    La société EURODIF,sous la direction de Georges Besse.était spécialisée dans l'enrichissement de l'uranium par diffusion gazeuse

    Chirac et Giscard,signèrent un accord avec le Shah d'Iran et l'Iran prêta de très fortes sommes d'argent à Eurodif.

    Après la révolution islamique de Khomeiny,la France rompt l'accord Eurodif.

    L'Iran réclamait 10% de la production d'uranium enrichi selon les termes du contrat.

    Les mollahs d'Iran organisent alors une série d'attentats et d'enlèvements de journalistes.

    Chirac négocie alors avec l'Iran,mais Michel Baroin manifeste publiquement son hostilité sur les négociations de Chirac.Il s'opposait à Dumas (,le franc maçon magouilleur avec Christiane Deviers Joncourt sa maitresse,pour extorquer de l'argent d'Elf) et Védrine dans la livraison d'uranium à l'Iran.

    Une bombe explose à la FNAC sports, des halles à Paris.Un avertissement

    Michel Baroin président de la GMF a rachété la Fnac (fédération nationale d'achat des cadres Tout le monde voulant accéder à la cadrerie,ces magasins furent vite populaires) fondée par le juif ESSEL et le collaborateur de Trotsky et franc maçon Max THERET

    Michel Baroin a acheté avec l'argent de la GMF une luxueuse demeure appartenant à l'évêché de Tulle et jouxtant le chateau de Bity appartenant à la famille Chirac.Michel Baroin avait fait Sciences Po avec Chirac qui était son ami personnel.

    Cette maison devint un hôtel de luxe et un lieu de passage des grands de ce monde,tels Clinton ou le président communiste de la Chine (Selon Jacques Hillenmeyer,assureur conseil)

    Le franc maçon Petriat,succède à Michel Baroin à la tête de la GMF.Celui-ci est mis en examen pour abus de biens sociaux,les carambouilles continuent.Et la GMF est absorbée par le groupe Azur.

    Georges Besse qui est devenu le PDG de Renault est assassiné..par Action Directe,un mouvement d'extrême gauche,dont les tueurs furent Rouillan et Nathalie Menigon..

    Selon les explications de Rouillan , Georges Besse.. serait responsable du chômage de milliers d'ouvriers.

    Y a-t-il eu connexion entre l'extrême gauche et les mollahs islamiques ? Surprenant ?

    Toujours est-il que le jour même de l'assassinat de Georges Besse,la France rembourse 330 millions de dollars à l'Iran pour sa participation à Eurodif;

    Dans son livre "la force de l'amour",Michel Baroin écrit que sa fille ainée Véronique a été tuée par un chauffard (adhérent de la Gmf),le même jour que l'accident nucléaire de Tchernobyl en Ukraine,soit le 26/04/1986.

    Un avertissement ou une coïncidence curieuse ?.

    Le A retrouvé à la Fnac des Halles voudrait-il dire Atome ?

    A la suite de ce décès,Michel Baroin écrit le livre "la force de l'amour" et se fait le chantre de l'économie solidaire,de la solidarité. en insistant sur les pouvoirs supposés du cerveau,sa foi en l'homme,un homme sans Dieu.,de l'homme citoyen.

    Michel Baroin a-t-il eu le pressentiment de sa mort ?

    C'est quelques jours seulement avant sa mort,le 05/02/1987 que Michel Baroin avait remis le manuscrit de ce livre à l'éditeur Odile Jacob,le testament de sa vie,de son engagement.

    Michel Baroin a été initié le 12/05/1960 à la loge "les amis de l'humanité" du grand orient de France..Il s'est marié à une Creusoise originaire de Dun le Palestel.

    Il est né à Paris le 29/11/1930 et son père devenu gardien de la paix à Paris est originaire d'OUROUX en MORVAN dans la Nièvre arrondissement de Chateau Chinon..

    François Mitterrand originaire de Charente a été envoyé par le radical socialiste et crypto franc maçon Henri Queuille,dans la Nièvre.

    Il fut maire de Chateau Chinon,puis président du conseil général.de la Nièvre.

    La femme de Mitterrand,Danielle était fille de franc maçon et Jacques Mitterrand ,parent par des ancêtres de Bourges,fut grand maître du grand orient de France.

    C'est ainsi qu'une solide amitié maçonnique se noua entre Mitterrand et Michel Baroin.qui revenait souvent à Ouroux en Morvan..

    Michel Baroin commença sa carrière comme commissaire de police en Algérie puis à LilleI.Il fut affecté ensuite aux renseignements généraux et aux services secrets avec pour mission d'infiltrer la franc maçonnerie.Il y réussit s'y bien qu'il en devint grand maitre et se compromit dans cette mafia.


  • L'humoriste et homme de scène Coluche a été assassiné le 19/06/86 sur une petite route des Alpes Maritimes.

    La version officielle et colportée par les médias est que Coluche roulait trop vite en moto,ne portait pas de casque et aurait percuté un camion faisant une manoeuvre sur la route.

    Cependant,le livre "Coluche l'accident" de Jean Depussé et Antoine Casubodo,paru aux éditions Privé,relatent une toute autre version.

     

    Selon ce livre,deux amis suivaient Coluche en moto:

    Ludovic Paris et Didier Lavergne.

    Ces deux amis de Coluche ont témoigné que le chauffeur du camion,un certain Monsieur Ardisson a braqué au dernier moment en plein milieu d'une ligne droite pour écraser Coluche qui roulait à 60 km à l'heure.

    Les analyses ont montré que Coluche n'était  ni sous l'emprise de la drogue ni sous celle de l'alcool.

    Le témoignage des deux amis de Coluche n'a pas été retenu par le juge d'instruction,un certain Jean Pierre Renard,

    Franc maçon membre de la grande loge nationale de France .

    Ce franc maçon pourri a été dans la suite de ses fonctions mis à la retraite d'office  pour d'autres affaires qui portaient atteinte à l'autorité de la Justice.

    De plus,il a été condamné pour faux,usage de faux et violation de secret professionnel au profit de sa loge maçonnique.

    Coluche avait reçu plusieurs fois des menaces de mort,dont une balle dans une de ces lettres.

    Par son projet de candidature à la présidentielle,compte tenu du succès remporté,dénonçant les "tous pourris",il a fait très peur au monde politique.

    Il gênait le pouvoir politique et en fondant les restaurants du coeur,il avait réussi face à une clique politique qui ne faisait rien pour ceux qui souffraient de faim en France.

    Il a fait ce que tout politique aurait du faire,c'est à dire donner les surplus alimentaires aux pauvres.

    Au moment de l'assassinat de Coluche avait lieu le gouvernement de cohabitation entre François Mitterrand de gauche et son premier ministre Jacques Chirac de droite.

    Le ministre de l'Intérieur qui chapeautait la police était un certain Charles Pasqua,un des fondateurs de SAC,le service d'action civique,spécialisé dans les assassinats,le trafic d'armes,le blanchiment  d'argent.Le SAC recrutait dans les milieux criminels.

    A début,le SAC était le service secret du RPF,le parti de de Gaulle.C'est ce service qui a initié le coup d'Etat de Mai 1958,suite aux événements d'Algérie et a provoqué la passation du pouvoir de René Coty au général de Gaulle.

    Les journaux  racontent ce que leur transmet AFP,l'Agence Française de Presse.Or,celle-ci est infiltrée par les renseignements généraux,truffés de francs maçons,eux mêmes à cette époque sous la direction de Charles Pasqua.

    Coluche connaissait aussi  l'affaire de Mazarine,la fille secrète de Mitterrand avec Anne Pingeot.

    C'est ainsi aussi que le journaliste Jean Edern Hallier qui dans son journal "L'idiot international" voulait révéler l'affaire Mazarine est mort mystérieusement en vélo.

    De même que le chanteur Balavoine qui malmenait le pouvoir et a fait honte aux gouvernants en fournissant des pompes à eau en Afrique est mort mystérieusement dans un accident d'hélicoptère en Afrique.

    Toutes ces morts sont suspectes et comme toujours on retrouve des francs maçons au centre de ces affaires.

    Voir aussi l'introduction de mon blog sur l'assassinat maçonnique de Paul Doumer,ancien président de la République Française.

    Le pape Léon XIII nous avait prévenu dans son encyclique "Humanum Genus",la franc maçonnerie est une association criminelle,sous une couverture philanthropique.