• Vincent Peillon est un franc maçon affilié au grand orient de France.

    Il fait la promotion de l'Islam en France comme tous les francs maçons:Voir mes articles sur ce blog:"l'alliance islamo-maçonnique" et surtout:"comment les francs maçons ont propagé l'Islam dans le monde"

    Pour Vincent Peillon , le catholicisme est incompatible avec la liberté, contrairement à l’islam !

    Voici ci-dessous un article édifiant publié le 3 septembre 2013 - par Zohra Nedaa-Amal

     

     

    En annonçant une charte de la laïcité dans les écoles, Vincent Peillon ne peut s’empêcher d’ajouter que « la question de la laïcité ne (tourne pas) à l’obsession de l’islam.

     

    Comment comprendre ce commentaire? La seule explication, quand on connait les convictions du personnage, parait évidente : c’est un message aux enseignants de ne pas appliquer la loi de la même manière à tous les élèves. Quand il s’agit de l’islam, Vincent Peillon fait preuve de beaucoup de retenue dans l’application de la loi. Comme ses amis de gauche, il n’hésite pas à renier ses principes pour se prosterner et faire allégeance à l’Islam. Ainsi, le ministre avait peur que sa charte de la laïcité soit appliquée à l’Islam avec la même rigueur que les autres religions. 

     

    Pour qu’il n’y ait aucun risque, Vincent Peillon se devait de préciser : «il ne faut pas que la laïcité devienne une « obsession contre l’islam ». Autrement dit : montrez de la retenue quand il s’agit de l’islam.

     

    Ri7Peillon cannabis kif kifPourtant, cette charte ne s’aventure pas sur le sujet des parents accompagnateurs de sorties scolaires. De la même manière, elle ignore les tentatives de contournement qui se font jour, avec les jeunes filles arborant les abayas islamiques en Terminales (Le Figaro du 27/7/2013). Quant à la cantine, elle fait régulièrement l’objet de tensions.

     

    De même cette charte ignore le rappel du Haut Conseil à l’intégration sur la gravité de la situation : (http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/Avis.pdf ) :

     

    « la  montée en fréquence dans les institutions universitaires, de revendications communautaristes, le plus souvent à caractère religieux, qui mettent à mal la pratique de la laïcité et laissent parfois les autorités désemparées quant aux réponses à donner  Les contentieux intervenus sont nombreux et concernent tous les secteurs de la vie universitaire…dérogation pour justifier une absence, port de signes d’appartenance religieuse, actes de prosélytisme, récusation de la mixité tant au niveau des étudiants que des enseignants, contestation du contenu des enseignements, exigence de respect des interdits alimentaires, octroi de lieux de cultes ou de locaux de réunion à usage communautaire… La liste s’enrichit régulièrement de revendications nouvelles … »

     

    Face à cette situation, le ministre fait tout pour minimiser les faits. Pire : il demande de ne pas se focaliser sur l’islam, de ne pas en faire une obsession. Vincent Peillon comme le gouvernement socialiste et l’immense majorité de la gauche continuent de pratiquer leur rôle de supplétifs zélés de l’islamisation de la France.

     

    Pour se rendre compte de l’attitude servile de cette gauche, on peut se référer aux propos de Vincent Peillon où sa férocité contre le catholicisme, n’avait d’égale que sa servilité envers l’islam. Ces propos montrent une soumission devant l’islam, doublée d’une véritable haine du catholicisme et du christianisme en général.

     

    Vincent Peillon : « On ne pourra jamais construire un  pays de liberté avec le Catholicisme ». Il faut instaurer par une nouvelle religion républicaine !

     

    http://www.youtube.com/watch?v=V2J_6vRFsUI

     

    Ecoutons ce que disait Vincent Peillon  sur la religion chrétienne lors de la promotion de son livre «La révolution française n’est pas terminée ».

     

    Il affirme : «La Révolution française a échoué parce qu’on ne peut pas faire la révolution uniquement dans la matière, il faut la faire dans les esprits. Or on a fait la révolution essentiellement politique, mais pas la révolution morale et spirituelle.»

     

    Et Vincent Peillon précise  : « On a laissé le moral et le spirituel à l’Eglise catholique. Donc il faut remplacer ça : on ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique. Mais comme on ne peut acclimater le Protestantisme en France.., il faut inventer une religion républicaine » !

     

    http://www.youtube.com/watch?v=RjN3XCjZYNQ

     

    Vincent Peillon : « on ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique »

     

    Ainsi, Vincent Peillon affirme haut et fort son rejet du Christianisme, sans la moindre gêne. Personne n’osera le dénoncer pour Christianophobie ou intolérance, encore moins de racisme, puisque  tout est permis quand il s’agit d’attaquer la religion chrétienne.

     

    Dans le but d’éradiquer la foi et la spiritualité chrétienne, qu’il considéré comme incompatible avec un pays de liberté, il veut « inventer une religion républicaine ». Il le dit dans son livre (http://christroi.over-blog.com/article-vincent-peillon-la-revolution-n-est-pas-terminee-118006356.html ) :

     

    «Ce qui manque au socialisme pour s’accomplir comme la pensée des temps nouveaux, c’est une religion nouvelle : donc un nouveau dogme, un nouveau régime, un nouveau culte doivent surgir, afin qu’une nouvelle société prenne la place de l’ancienne. »

     

    Et il continue : « toute l’opération consiste bien, avec la foi laïque, à changer la nature même de la religion, de Dieu, du Christ, et à terrasser définitivement l’Église. Non pas seulement l’Église catholique, mais toute Église et toute orthodoxie.» 

     

    Pour lui : « cette nouvelle religion est nécessaire pour  conquérir l’espace laissé par la Révolution française à l’Eglise, dans le domaine de la foi et de la spiritualité, pour assurer « la victoire finale» de la révolution. Et cette révolution spirituelle, qui doit accompagner la révolution matérielle, c’est la laïcité. C’est pour cela qu’on a pu parler de foi laïque, de religion laïque … »

     

    Vincent Peillon considère qu’il faut continuer le combat contre l’Eglise jusqu’à la victoire totale, la séparation de la religion et de l’état n’est qu’une étape dans la guerre totale que la Révolution française a engagée contre l’Eglise. Et cette victoire finale se concrétisera par l’instaurer d’une nouvelle religion, avec sa foi et sa spiritualité « républicaine » !!!

     

    Enfin, pour rester cohérent avec lui-même, il définit cette religion nouvelle sur des bases de sectarisme et d’intolérance dignes de la Terreur de Robespierre : pas de liberté pour ces ennemis de la liberté que sont les chrétiens !!! L’Eglise doit disparaitre, parce que la nouvelle inquisition de Peillon l’a déclarée coupable du crime d’« incompatible avec un pays de liberté »!!!!

     

    Après avoir exprimé son désir d’instaurer en France sa nouvelle religion, Vincent Peillon nous étonnera par un désir contraire, mais  tout aussi fort : la protection de l’Islam de toute critique qui, par définition, ne peut être que raciste, nauséabonde et antirépublicaine.

     

    Vincent Peillon : « le débat sur l’identité national est antimusulman, donc raciste et antirépublicain» !

     

    Dans l’émission de Laurent Ruquier (http://www.youtube.com/watch?v=MizdXGXEb-w ), on découvre un tout autre Vincent Peillon parlant du débat : identité nationale l’immigration.

     

    Vincent Peillon s’insurge contre ce débat : 

     

    «C’est contre nos valeurs… On stigmatisait des millions de compatriotes musulmans !!! »

     

    Et il continue en nous donnant une toute autre conception de la laïcité : «La laïcité est la valeur la plus défendue par ceux dont l’immigration est la plus récente, parce qu’ils savent que c’est une protection de la liberté de conscience, même de la liberté de la foi, cette séparation du publique et du privé ».

     

    Et il continue par une dénonciation violente contre ceux qui montrent l’incompatibilité de la laïcité avec l’islam : «l’obsession que vous connaissez bien : l’Islam, l’Islam, l’Islam, les musulmans, les musulmans, les musulmans !!!! … Ce n’est pas un débat sur la laïcité : c’est un débat contre l’islam une fois de plus. On n’est plus dans le cercle républicain, on sort du cercle républicain. Et la laïcité, c’était le cache-sexe d’une attitude raciste !!!!» 

     

    On voit l’immense changement dans le discours de Vincent Peillon, selon qu’il s’agisse de l’islam ou du christianisme. Il ne recule devant aucune contradiction.

     

    Concernant la religion chrétienne, il déclarait que la séparation de l’Eglise et de l’Etat n’était qu’une étape et que la Révolution française a fait l’erreur de laisser le domaine de la foi à l’Eglise. Pour Vincent Peillon, la victoire ne serait totale qu’en éradiquant la foi chrétienne et en la remplaçant par une nouvelle religion : la laïcité !

     

    Et voilà que pour ce même Vincent Peillon, cette même laïcité devient par un coup de baguette magique islamique, la protectrice de la foi musulmane. Elle n’est plus appelée à se substituer à la religion, puisqu’il s’agit dans ce cas de l’Islam. Bien au contraire, la laïcité n’est plus une nouvelle foi, mais une loi républicaine protectrice de la foi musulmane.

     

    Ainsi, Vincent Peillon qui expliquait qu’il ne peut y avoir un pays de liberté avec le catholicisme, change radicalement de position. Pour lui, l’islam est compatible avec la liberté.

     

    En conséquence, tout débat sur l’Islam est raciste, antirépublicain et n’a pas sa place en France ! Sans doute, parce que Peillon considère que contrairement au catholicisme, on peut construire un pays de liberté avec l’islam, comme nous le montre quotidiennement le monde arabo-musulman !

     

    Et si on s’amusait à soulever le problème du rejet de la laïcité par l’Islam, alors le ministre de l’éducation national s’insurgerait contre cette même laïcité, en la considérant comme le « cache-sexe d’une attitude raciste !»  On reste stupéfait par autant de mauvaise foi et de contradictions.

     

    La suite du débat chez Ruquier, est consternante. Quand Eric Zemmour demandait à Vincent Peillon d’expliquer son attitude plus que conciliante avec l’islam aujourd’hui, alors qu’il soutient les violences de la Révolution française contre l’Eglise, c’est Naulleau qui est venu à son secours. Toute honte bue, il expliquait que contrairement à l’Eglise qui menaçait la République, l’Islam ne représente aucun danger pour la France aujourd’hui !!!

     

    Conclusions : la collabosphère se définit par sa détestation du christianisme et son soutien  inconditionnel de l’islam.

     

    En fait, la gauche dans son immense majorité, se caractérise par cette attitude de soumission à l’Islam, doublée d’une haine à peine cachée contre la religion chrétienne.

     

    Comme le montre Vincent Peillon, ces supplétifs de l’islam, ne se limitent pas à attaquer l’Eglise en tant qu’institution. Ce qui serait leur droit le plus absolu, tant les dérives de cette Eglise pendant des siècles, ont choqué et ont été dénoncées par les chrétiens eux-mêmes.

     

    En fait, Vincent Peillon et ses amis s’attaquent à la foi et à la spiritualité chrétienne. Et c’est en cela que leur attitude devient sectaire et intolérante. En faisant l’amalgame entre les dérives de l’Eglise et la foi chrétienne, ils s’attaquent en fait à ceux qui ont la foi en Jésus Christ et son message.

     

    Agissent-ils ainsi par ignorance ou par volonté délibérée de s’attaquer à la foi chrétienne ? Que peuvent-ils reprocher au message de l’Evangile et au christianisme des origines.

     

    Pendant plus de 300 ans, ce christianisme des origines était totalement séparé de la politique et rejetait toute forme de violence. Les chrétiens s’interdisaient le métier des armes et à l’image de Jésus, ils n’ont jamais eu l’intention de conquérir le pouvoir politique.

     

    Ceux qui visent la foi chrétienne, ne trouveront aucun verset de l’Evangile qui incite à la haine, à la violence, à la guerre ou à la conquête par les armes du pouvoir politique. Bien au contraire, le message du Christ était d’ordre spirituel comme le montre cette prière du Jésus, la veille de son supplice sur la croix :

     

    « Or, ce n’est pas pour (les Apôtres) seulement que je prie, mais aussi pour ceux qui croient en moi par leur parole ; afin que tous ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi, qu’eux aussi soient un en nous… Et la gloire que tu m’as donnée, je la leur ai donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un, moi en eux, et toi en moi, afin qu’ils soient parfaitement un, afin que le monde connaisse que c’est toi qui m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé… Et je leur ai fait connaître ton nom… afin que l’Amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi je sois en eux. » (Jean, 17 : 20-26)

     

    Et cette parole  de Jésus qui abroge toute violence de l’Evangile :

     

    «Vous avez appris qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux.» (Mathieu 5 : 43-48) 

     

    Enfin, ces paroles de Jésus pour ceux qui le clouaient sur la croix :

     

    « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font. » (Luc 23,34)

     

    Comment comprendre que la foi en ce message du Christ dans l’Evangile, semble inacceptable pour Vincent Peillon et ses amis ?

     

    Et comment comprendre que ces mêmes personnes protègent la foi en Mahomet ? Quand leur aveuglement les empêche de voir les incitations à la haine et à la violence qui sont légions dans le Coran comme dans les Hadiths. Bien au contraire, ils attaquent avec férocité ceux qui dénoncent la barbarie de ce genre de versets coraniques :

     

    (S9, V14) : «Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d’ignominie.»

     

    (S9, V123) : «Combattez les mécréants qui sont près de vous; et qu’ils trouvent de la dureté en vous.»

     

    (S9, V5) : «Tuez-les où que vous les trouviez…»

     

    (S8, V17) : «Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués.»

     

    Les idéologues comme Vincent Peillon, nous donnent l’impression de se sentir beaucoup plus proche d’un Mahomet que d’un Jésus, dont le « Royaume n’est pas de ce monde ». Comme Mahomet, ces idéologues ne visent que la conquête du pouvoir politique. Pour Peillon comme pour Mahomet, la religion n’est  qu’un instrument politique de conquête du pouvoir pour dominer et soumettre. Et c’est en cela qu’ils semblent se rejoindre.

     

    On voit que Vincent Peillon comme ses amis, ne visent qu’à remplacer la culture millénaire de la France, dont le christianisme constitue une composante fondamentale, par une autre culture basée sur l’intolérance, le sectarisme et la haine.

     

    Zohra Nedaa-Amal 

     


  • Albert PIKE était un franc maçon américain,né à Boston en 1809.Avocat de métier,il devint souverain grand commandeur du rite écossais sur la juridiction sud,de 1859,à sa mort en 1891.

    C'est lui qui a réécrit le rituel des 33 grades,dit rituel de Pike,une version américaine du rite écossais.

    Il a aussi écrit le livre "morales et dogmes"qui est un plagiat du "rituel de haute magie" d'Eliphas Lévi, pseudonyme de l'abbé Alphonse Louis Constant,un franc maçon initié le 26/04/1861 à la loge parisienne:"La rose du parfait silence".Il devint maître,puis orateur.Ce  franc maçon est plus grand occultiste du 19° siècle.

    Pendant la guerre de Sécession,Albert PIKE se plaça du côté des Sudistes esclavagistes de la main d'oeuvre africaine,déportée de force d'Afrique.Pendant cette guerre,on l'appela général.

    Il leva pour cette guerre de Sécession,moyennant finances,une armée d'Indiens peaux rouges pour combattre les Nordistes.Il commit toute une série d'atrocités.Malgré ses crimes,il fut gracié à la fin des hostilités.

    Le 14/07/1889,célébrant le centenaire de la révolution Française,il déclarait devant un aéropage de hauts gradés,

    (cité par Rémy de Laon):

    "La religion maçonnique doit être maintenue dans la pureté de la doctrine Luciférienne.

    Le Dieu de la Lumière est le Dieu bon des francs maçons.Les francs maçons,ces fils de la lumière luciférienne doivent lutter contre Adonaï,le dieu des juifs et des chrétiens,le dieu de ténèbres et de l'enfer."

    Ce mot Lucifer vient d'Isaïe:14:12/15

    "Comment ! Te voilà déchu des cieux,astre brillant (Lucifer),fils de l'aurore.

    Comment !Tu es abattu sur le sol,toi qui terrassais les nations.

    Tu te disais,j'escaladerai les cieux,au dessus des étoiles,j'érigerai mon trône.

    Je siégerai sur la montagne de l'assemblée,à l'extrême septentrion.

    Je monterai sur les plus hautes nues,je deviendrai l'égal du Très Haut.

    Et bien ! Lucifer,astre brillant,te voilà précipité au séjour des morts,tout au fond du trou"

    Dans l'Evangile,Lucifer est assimilé à Satan:

    "Jésus leur dit:"je voyais tomber Satan comme la foudre"

    (Luc:10:18)

    Lucifer est le symbole de l'orgueil intellectuel,de ce désir prométhéen d'égaler et même de surpasser Dieu.

     

    Un autre franc- maçon :Oswald Wirth a été initié le 26/01/1884.Il devint Vénérable de la loge écossaise:

    "Travail des vrais amis fidèles" dépendant de la grande loge de France.

    Dans son livre "le Compagnon",il écrit aux pages 92/93:

    "Le Serpent,inspirateur de désobéissance,d'insubordination et de révolte,fut maudit par les anciens théocrates.

    Mais il était tenu dans la plus haute estime par les initiés.

    Le Serpent séducteur qui incita à mordre dans le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal est l'impulsion la plus noble et la plus subtile,dont le propre et de faire éprouver à l'individu le besoin de s'élever dans l'échelle des êtres.

    Le Serpent,cet aiguillon secret est le promoteur de tous les progrès,de toutes les conquêtes qui étendent la sphère d'action des individus aussi bien que des collectivités"

     

    Oswald Wirth continue dans ses livres:"Le franc maçon se divinise et parachève la Création laissée imparfaite par Dieu.

    Car le but de la franc maçonnerie est la conquête de la lumière intellectuelle."

    Dans son livre "le tarot des imagiers du moyen âge",pages 201 et 207,Oswald Wirth écrit:

    "L'adepte sérieux n'ignore pas que le Diable est le grand agent magique auquel les miracles s'effectuent.

    Rien ne peut se faire sans le Diable.C'est le Diable qui nous fait vivre matériellement.

    Ici-bas,d'une manière générale,nul ne règne sans faire alliance avec le Diable"

    A la page 198 de son livre "l'Apprenti",il écrit:

    "La Révolte crée l'individu,car il faut s'insurger pour être.Tel est le sens du mythe de la chute adamique."

     

    Ces livres édités par les éditions Dervy sont des références dont l'étude est recommandée en franc maçonnerie

    On est donc bien loin par cet appel à la révolte de réaliser le plan de Dieu.Mais le grand architecte de l'univers des francs maçons n'est pas le Dieu des chrétiens,ce peut être l'âme de l'humanité déïfiée,la pensée ou une force inconnue qui diffère de loin de la notion de Dieu le Père pour les chrétiens.

    C'est le cerveau humain et la lumière intellectuelle qui sont mises au rang  de Dieu suprême, supérieurs mêmes au Créateur qui aurait fait une Création imparfaite.

     

    Pour les francs maçons,le Bien est appelé Mal et le Mal est appelé Bien.Il faut rappeler que le marquis de SADE,mot qui a donné SADISME était fils de franc maçon et franc maçon lui-même.Il fut membre de loge "les amis de la liberté du grand orient en 1790.Telle est la subversion de la  franc maçonnerie,ce qui explique bien notre décadence de civilisation.

    Le mariage pour tous,en réalité lesbiano-sodomite a été imposé par les francs maçons et le lobbing maçonnique du milliardaire Pierre Bergé ami de François Hollande.Pierre Bergé,actionnaire au journal "le Monde",fondateur du journal homosexuel Têtu vécut en en union sodomite avec feu le couturier Yves St Laurent.C'est le franc maçon Noël Mamère,maire écologiste de Bègles en Gironde  et ancien candidat à la présidentielle qui fut le promoteur en France du premier mariage gay.( Selon ces misérables écologistes,la sodomie,comme le croisement du cheval et de l'ânesse qui donne la mule stérile, serait  écologique.)

    Pour l' écologiste Cécile Duflot,elle ne propose rien de mieux que de loger les SDF dans les églises .

    Quant à l'écologiste José Bové,il est allé à Ramallah en Judée Samarie faire la bise (maçonnique ?)  à l'assassin Yasser Arafat,neveu  et fils spirituel  du grand mufti de Jérusalem qui a collaboré avec Hitler pour la solution finale des juifs.

    Dans le rite écossais ancien et accepté (REAA) qui celui qui est celui qui est le plus largement pratiqué dans tout le monde maçonnique,le 30° degré marque la fin de la progression initiatique.

    Les trois autres degrés:31°,32°,33° ne sont que des grades administratifs.

    Ce degré suprême ou ou 30°'est le grade de chevalier Kadosh qui signifie "saint" en hébreu.

    C'est un rite de vengeance.L'adepte doit empoigner le fac similé de la tête décapitée du roi Philippe le Bel .C'est le roi Philippe  le Bel,qui avec l'aval du pape Clément V  a détruit l'ordre des Templiers. Il a fait monter sur le bûcher et brûlé vif Jacques de Molay ,le 23° grand maître des Templiers.Or,les francs maçons se veulent héritiers des Templiers.

    Tenant la tête décapitée du roi,l'Adepte Kadosh doit dire le mot NEKAM,qui signifie:"je l'ai tué".

    Puis on apprend au chevalier Kadosh que pour élever le temple de l'humanité,il faut abolir tout culte basé sur la Révélation,donc la religion chrétienne,renier toute autorité et abolir le trône et l'autel

    Car le but de la franc maçonnerie est d'établir sur cette terre le vrai culte de la liberté et de l'égalité.

    Quand à la fraternité,celle- ci est réservée uniquement à ceux qui se reconnaissent dans les trois points maçonniques.

    Ainsi donc,l'initiation maçonnique se termine au 30° degré par le crime et la loi du talion.

    On ne s'étonnera donc pas de l'anarchisme des francs maçons.

    "Ni dieu ni maître et vive la sociale" concluait dans ses discours,  le secrétaire général et franc maçon de FO,le syndicat  des patrons financé par la CIA américaine pour briser la CGT.

    L'anarchiste Proudhon,initié à la loge de Besançon Spucar le 8 janvier 1847 écrivit son brûlot:la propriété,c'est le vol et inspira Karl Marx.Le Russe et prince Bakounine,à l'origine du syndicalisme révolutionnaire  a été reçu Maçon en 1845. 

    Le chanteur et compositeur Léo Ferré membre de la grande loge de France, célèbre dans une de ses chansons les anarchistes

    Mais la franc maçonnerie est une pieuvre a plusieurs ramifications.Elle compte parmi ses membres la bourgeoisie ainsi que les banquiers comme la famille juive Rothschild née Bauer avec les barons francs maçons: James,Anselme et Ferdinand.Ce dernier fonda la "Ferdinand Rothschild Lodge N° 2430" en Angleterre.

    Mais peu importe ces contradictions,l'arrière loge de la franc maçonnerie c'est le matérialisme satanique.Là,elle remplace les rois par un  parti despotique et tout puissant et plus loin,elle exploite les hommes et les ressources de toute la planète.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  •  

    C'est le médecin et franc maçon Guillotin,membre de la loge "La Candeur" qui  inventa la guillotine qui a été très vite surnommée "la Veuve".

    Sous la Révolution Française,ce fut une arme de destruction massive.

    Le terme symbolique pour désigner les francs maçons est "enfants de la Veuve".Historiquement,les francs maçons se référent à Hiram de Tyr,lié au temple de Salomon.Or,celui-ci était le fils d'une veuve de Nephtali,selon 1 Rois VII-14.

    Ainsi,"enfants de la Veuve" peut se référer à Hiram mais aussi à la Veuve,la guillotine,dont les francs maçons ont largement usé.

     

    Le chef de la révolution  Française,Robespierre,fit couper des milliers et des milliers de têtes.Robespierre,franc maçon était orateur à la loge "St Maurice" à Clermont Ferrand.

    Danton,un autre grand coupeur de têtes a fait partie de la loge maçonnique des "Neuf Soeurs",la même que celle de Voltaire.

     

    Dans les loges bleues ou les trois premiers grades de la maçonnerie,Dieu est appelé le Grand Architecte de l'Univers ou en abrégé GADLU.

    Mais dans les hauts grades de l'Ecossisme,il en va différemment.

     

    Dans le Rite Ecossais Ancien et Accepté,le rite maçonnique le plus pratiqué dans le monde,JEHOVAH est un mot sacré dans les grades suivants:

    Maître secret : 4°

    Secrétaire Intime : 6°

    Grand Elu de la Voûte Sacrée: 14°

    Chef du Tabernacle : 23°

    Prince du Tabernacle: 24°

    Prince de Merci :18°

    En plus de ce mot sacré,Jéhovah est le mot de passe au grade de Maître Parfait 5° et à celui de Chevalier de l'Arche Royale 13°.

     

    Au grade de Secrétaire Intime:6°:

    TOUS LES FRANCS MACS POSENT LE GENOU DROIT A TERRE,PUIS SE RELEVENT POUR DIRE TOUS ENSEMBLE ET TROIS FOIS  DE SUITE CE MOT SACRE :JEHOVAH !!

    (Source :Dictionnaire de la Franc maçonnerie de Daniel Ligou)

    Selon les travaux de l'Abbé Augustin Barruel,dans le premier grade de chevalier Ecossais,l'Adepte est élevé à la dignité de Grand Prêtre.

    Il reçoit à cette effet une bénédiction au nom de l'immortel et invisible JEHOVAH,parce que Jéhovah est bien plus expressif qu'Adonaï.

    C'est sous le nom de JEHOVAH que le franc mac doit désormais adorer la Divinité,dont il est désormais le Grand Prêtre.

    (Source:Mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme d'Augustin Barruel - Tome 1 :pages 429 à 431)

     

    Sur ce nom de JEHOVAH,voici quelques remarques:

    La lettre J est d'invention assez moderne.Elle est dérivée de la lettre Y.

    Cette lettre J a été inventée par  le grammairien Pierre de la Ramée dit Pétrus Ramus au 16° siècle.

    Ainsi le nom originel de Jésus est Yeshu ou Yeshou ou mieux Yehoshouà qui signifie Yâh sauve,délivre et nom pas Jésus,un mot qui ne veut rien dire.

    Ce mot Yâh est d'origine Egyptienne.C'était le dieu de la Lune.Il fut aussi associé à Djehouty ,le coeur de Râ et son Logos.Ce nom fut translittéré en THOT par les Grecs.

    De même, le mot JEHOVAH vient d'une prononciation erronée du tétragramme sacré YHWH  révélé à Moïse en Exode 3:15.L'historien Epiphane indique que YAHVE était la prononciation des Samaritains.Clément d'Alexandrie dans ses Stromates indique que la prononciation originelle était Yaoué.

    On ne trouve des traces de Jéhovah qu'au 10°siècle et ce n'est qu'au 16 ° siècle qu'il devient courant dans les langues européennes.

    Les Samaritains n'avaient pas les mêmes superstitions imbéciles que les Juifs.Ils prononçaient librement Yahvé.Les Bibles indiquent,selon un raisonnement spécieux qui m'échappe  que Yahvé signifie "Il est".Or, "Il est" est traduit par les dictionnaires par "YESH".Dans ce tétragramme,on trouve difficilement la filiation de "Ehyeh acher Ehyeh:"je suis qui je suis",révélé  dans le buisson ardent,avec le nom de Yahvé.

    Remarquons que le nom Egyptien du Dieu de la Lune s'écrit en hiéroglyphes Yaé.Le dernier membre du hiéroglyphe est un H qui se prononce  E ou é.C'est une corde dressée a deux brins qui comporte une spirale montante et une descendante;Il n'y a pas lieu de chercher plus loin l'origine de ce nom ainsi que la présence de ces deux E(é)

    Les  superstitions juives et les conceptions jalouses des prêtres hébreux concernant l'interdiction de la prononciation du NOM qui aurait des vertus magiques viennent de l'interprétation étroite de la LOI:"Tu ne prononceras pas le nom de YHWH en vain"(Lévitique 24:16 et Deutéronome 20:7 )

    C'est pourquoi les Juifs écrivaient le nom d'Adonaï qui signifie "mon Seigneur",sous le tétragramme sacré YHWH. 

    En réalité le mot "en vain" signifiait,sans but,"dans le vide".

    Ce sont les Massorètes,un groupe de savants juifs,qui du 5° au 8° siècle , inventèrent un système de points et de barres placées sous les consonnes,quelquefois au dessus,pour exprimer les voyelles.

    Les massorètes écrivèrent donc sous les consonnes , les voyelles du mot Adonaï qui avaient remplacé Yahvé.

    En ce qui concerne les voyelles d'Adonaï:Le Y final est en hébreu une consonne.Il ne figure donc pas sous YHWH.

    Le A initial d'Adonaï est un A très bref correspondant à un E quasi muet dans les mots de même racine (Cf:Pierre Oddon:Les saintes Ecritures,traduction du monde nouveau:une falsification:page 13)

    Donc,les trois lettres écrites sous YHWH sont E,O,A.

    Au 10° siècle,les savants ont oublié cette substitution et ils se mirent à prononcer YEHOVAH,puis plus tard,au 16° siècle avec la substitution du J avec le Y,JEHOVAH.

    Cette méprise a été découverte grâce aux travaux de

    Driver,Thierry et Alfrink.

     

    Mais  y a plus grave que celà:JEHOVAH SERAIT-IL UN MOT MALFAISANT ?

    C'est indubitable selon la langue hébraïque.

     

    En effet:

    Le mot HOVAH: Hé,Vav,Hé avec le point voyelle O au dessus du 1er Hé et le trait A sous le Vav,signifie MALHEUR.

    (Cf:Dictionnaire Hébreu/Français de Sander/Trenel)

    On trouve ce mot HOVAH,malheur en Ezéchiel 7:26:"Hovah viendra après Hovah:malheur viendra après malheur."

    Ainsi Yehovah ou Jehovah veut dire en Hébreu :Yâh ou Dieu est Hovah,c'est à dire malheur.

    Jéhovah,mot sacré des  enfants de la Veuve,c'est à dire des coupeurs de têtes francs maçons pendant la Révolution et même après  est bien HOVAH c'est à dire malheur.

    Cet aspect maléfique du nom de Jehovah expliquerait aussi pourquoi les témoins de Jéhovah  ne ruminent qu'Harmaguédon ,de destruction finale  et éternelle de soit-disant méchants.De ce carnage digne des fureurs d'Hitler,il sera établi une " terre propre"où les témoins de jéhovah,seuls rescapés,resteront pour jouir ici bas dans ce royaume de Dieu sur terre,des délices éternels où couleront le lait et le miel.C'est la nouvelle terre promise des juifs.

    C'est le rêve des francs maçons,établir le temple de l'humanité,à l'aide de pierres cubiques.Et ceci,bien que les pierres du temple mythique de Jérusalem  ne devait pas être taillées,car Jérusalem,Ierou - Shalem,ville de la Paix ,le ciseau de fer symbole de guerre,les profaneraient.Le symbole maçonnique de la pierre taillée est dévoyé dans le cadre d'un temple.

    Et quid de la Jérusalem céleste ?

    Jésus serait-il le premier témoin de Jéhovah ?Rappelons que le seul mot qu'il applique à Dieu est Père.

    Le Nom sanctifié de la prière chrétienne est Père,ABBA en araméen.

    Et le Royaume qu'il prêche est le Royaume qui est au dedans

    de nous selon Luc:17:20/21

    Le Dieu YHWH de l'Ancien Testament est un  dieu jaloux vindicatif et sanguinaire.Il réclame des sacrifices humains:le sacrifice du 1er né et punit l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la énième génération.Pas de pardon avec YHWH ! Oeil pour oeil,dent pour dent !Quant au Talmud,la loi orale des juifs,il est encore pire.Il interdit par exemple de sauver un goy,c'est à dire un non juif et même une bête,le jour du sabbat.C'est pourquoi le Christ qui a aboli la loi, opéra des guérisons pendant le sabbat et dit "le sabbat est fait pour l'homme et non pas l'homme pour le sabbat". 

    Pour s'établir dans une terre soit-disant Promise,il a fallu par le glaive de Josué et de ses armées, exterminer  toutes les populations présentes en Canaan.

    Leur Dieu aurait pu leur réserver un coin tranquille et peinard dans cette vaste planète.Mais non ! Il fallait tout ce carnage pour établir ce peuple élu du sang répandu !

     

    Les lignes ci-dessus fournissent quelques éléments de réponse en ce qui concerne la filiation entre les hauts grades de maçonnerie et les influences maçonniques sur l'américain Charles Taze Russel fondateur des témoins de Jéhovah.

     

    Mais l'approfondissement de ceci  demande toute une étude particulière.

    Le nom de Jéhovah qui signifie Yâh est malheur,peut maudire mais le nom de Yehoshouà qui signifie Yâh est Salut peut bénir et Sauver.Et mieux encore le nom de Christos qui peut se lire Chrestos ce qui veut dire BON montre toute la différence entre le dieu de l'ancien testament et celui du nouveau .C'est celui de la nouvelle alliance du pays de Damas,chemin de Damaseq en hébreu ou Miqedash,sanctuaire,temple.C'est sur ce chemin que St Paul eut l' illumination du Chrestos ,du Dieu bon,celui de la charité.

    La religion monothéïste issue du moyen orient n'a engendré que des malheurs:Judaïsme,Catholicisme,Islamisme n'ont répandu que du sang sur cette terre.

    J'en viens à conclure que les véritables  religions de paix ne sont que dans le bouddhisme,le taoïsme ou leurs dérivés extrême orientaux.Par exemple dans le bouddhisme la compassion s'étend aussi aux animaux,nos frères inférieurs, que l'on oublie bien souvent.

    C'est la raison même de l'abstinence de viande prônée par ces religions de paix.C'était aussi la conviction des anciens philosophes, comme Porphyre ou Pythagore.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires